Menu Fermer

"Délivrance"

« Sometimes you have to lose yourself 'fore you can find anything. »

Délivrance - affiche

titre original "Deliverance"
année de production 1972
réalisation John Boorman
scénario James Dickey, d'après son propre roman éponyme (1970)
photographie Vilmos Zsigmond
production John Boorman
interprétation Jon Voight, Burt Reynolds, Ned Beatty, Ronny Cox, Billy Redden, James Dickey, Belinda Beatty, Charley Boorman

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

À travers un affrontement entre deux mondes, l'un urbain, l'autre rural, un récit à couper le souffle, d'une extraordinaire violence. C'est le prétexte à une réflexion sur la nature dont on rappelle le caractère sauvage un peu vite oublié par l'écologie.

Références à "Délivrance"

• Dans "Menace toxique" : « Is this kind of like Deliverance or something? »
• Dans "Détour mortel" : « Well, I need to remind you of a little movie called Deliverance. »
• On peut entendre le morceau "Dueling Banjos" dans "Bienvenue à Zombieland" et "Big Fish".
• Dans "Dark Shadows", on peut voir un cinéma, le Roxy Theater, où "Délivrance" est à l'affiche, avec la mention « Starring Burt Reynolds ». L'action se déroule effectivement en octobre 1972, soit une période de diffusion vraisemblable dans une très petite ville pour le film, qui est sorti en juillet aux États-Unis.

Georgia on My Mind

"Délivrance" fait partie de ces films dont l'action se déroule en tout ou partie dans l'État américain de Georgie, comme "Autant en emporte le vent", "Contagion", "Face à face", "Gemini Man", "Glory", "Intuitions", "Larry Flynt", "Le Malin", "Minuit dans le jardin du bien et du mal", "Miss Daisy et son chauffeur", "Real Steel" et "Reflets dans un œil d'or".