Menu Fermer

"Doux oiseau de jeunesse"

Doux oiseau de jeunesse - affiche

titre original "Sweet Bird of Youth"
année de production 1962
réalisation Richard Brooks
scénario Richard Brooks, d'après la pièce "Sweet Bird of Youth" de Tennessee Williams (1959)
photographie Milton R. Krasner
production Pandro S. Berman
interprétation Paul Newman, Geraldine Page, Shirley Knight, Ed Begley, Rip Torn, Madeleine Sherwood
   
récompense Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour Ed Begley

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Adaptant Tennessee Williams pour la seconde fois après "La Chatte sur un toit brûlant", Richard Brooks réussit à nouveau à trouver un équivalent cinématographique au monde théâtral brutal et fiévreusement poétique du grand dramaturge. Le film, comme la pièce, est dur et sans concessions. On y parle de sexe (en détresse !), d'alcool, de drogue, d'arrivisme, de corruption politique, avec une franchise exempte de vulgarité. Stylistiquement parlant, le contraste est saisissant entre l'âpreté du propos et les tons tendres et moelleux du Metrocolor, qui renforcent encore l'impression de profond malaise que génère l'action. De très grands acteurs retrouvent le rôle qu'ils jouèrent sur scène sous la férule d'Elia Kazan : Newman dans le rôle d'un gigolo aux dents longues ; Geraldine Page dans celui d'une star finissante ; Rip Torn dans celui du fils infâme de Boss ; Madeleine Sherwood en innommable maîtresse du politicien véreux. Tous sont parfaits, mais celui qui se taille la part du lion, c'est Ed Begley, potentat local vulgaire, arrogant et vociférant. On retiendra la description désenchantée d'un Sud suant et imbibé d'alcool, sous la coupe de politiciens sans vergogne. Pessimiste, certes, mais pas fausse si l'on songe à ce qui arriva à un certain président des USA dans une certaine grande ville sudiste à l'univers impitoyable deux ans plus tard.

De la pièce à l'écran

Avec "Doux oiseau de jeunesse", et quatre ans après "La Chatte sur un toit brûlant", Richard Brooks met en scène et écrit une seconde adaptation pour le grand écran d'une pièce du dramaturge américain Tennessee Williams (1911-1983), dans laquelle l'acteur Paul Newman tient de nouveau le premier rôle masculin.

"Doux oiseau de jeunesse" est la neuvième adaptation cinématographique d'une pièce de Tennessee Williams, après notamment "Un tramway nommé Désir" et "Baby Doll" d'Elia Kazan, "La Chatte sur un toit brûlant" de Richard Brooks, "Soudain l'été dernier" de Joseph Mankiewicz et "L'Homme à la peau de serpent" de Sidney Lumet. Suivront "La Nuit de l'iguane" de John Huston, "Propriété interdite" de Sydney Pollack, "Boom!" ("The Milk Train Doesn't Stop Here Anymore") de Joseph Losey, "Last of the Mobile Hot Shots" de Sidney Lumet et "La Ménagerie de verre" de Paul Newman.