Menu Fermer

Stephen King et le cinéma américain des années 70 aux années 2010

Couverture du Cinefantastique de février 1991 ("Misery")
Couverture du Cinefantastique de février 2000 ("La Ligne verte")

Après Brian De Palma, premier metteur en scène à porter à l'écran une œuvre de l'écrivain américain Stephen King, une flopée de réalisateurs américains adapta pour le grand écran, au cours des années 80, quelques-uns des plus célèbres ouvrages du grand master. Dans les années 90, les romans et nouvelles du prolifique master of horror continuent d'inspirer moult réalisateurs, dont à nouveau George A. Romero et Rob Reiner. Pendant les années 2000, quelques réalisateurs, dont Frank Darabont, un inconditionnel de Stephen King, s'intéressent à l'écrivain. Les années 2010 voient, elles, la production de nouvelles versions d'adaptations déjà réalisées auparavant ("Carrie", "Simetierre", "Ça"), ainsi que la sortie de 2 films sur la plateforme Netflix.
On notera que parmi les maîtres du cinéma d'horreur américain (Romero, Carpenter, De Palma, Cronenberg, Hooper), seul Wes Craven ne s'est jamais attelé à la transposition cinématographique d'une œuvre de Stephen King...

Sous l'influence du metteur en scène Rob Reiner, la société américaine Castle Rock Entertainment (créée en 1987 par Reiner et d'autres) a produit plusieurs adaptations de l'œuvre de King : "Misery" (réalisé par Reiner), "Le bazaar de l'épouvante", "Les Évadés", "La ligne verte", "Dreamcatcher", "Stand by Me" (réalisé par Reiner). Le nom de cette société de production de films fait référence à une ville fictive du Maine dans laquelle Stephen King a situé plusieurs de ses romans ("Dead Zone", "Bazaar" et "Cujo", par exemple) et nouvelles : Castle Rock.

1976 : "Carrie au bal du diable" (Brian De Palma)
1980 : "Shining" (Stanley Kubrick)
1983 : "Dead Zone" (David Cronenberg)
1983 : "Christine" (John Carpenter)
1983 : "Cujo" (Lewis Teague)
1984 : "Charlie"
1984 : "Les démons du maïs"
1985 : "Cat's Eye" (Lewis Teague)
1985 : "Peur bleue"
1986 : "Stand by Me" (Rob Reiner)
1986 : "Maximum Overdrive"
1987 : "Running Man"
1987 : "Creepshow 2"
1989 : "Simetierre"
1990 : "Darkside, les contes de la nuit noire"
1990 : "Misery" (Rob Reiner)
1990 : "La créature du cimetière"
1993 : "La part des ténèbres" (George A. Romero)
1993 : "Le bazaar de l'épouvante"
1994 : "Les Évadés" (Frank Darabont)
1995 : "Dolorès Claiborne"
1995 : "The Mangler" (Tobe Hooper)
1996 : "La peau sur les os"
1997 : "The Night Flier"
1998 : "Un élève doué" (Bryan Singer)
1999 : "La ligne verte" (Frank Darabont)
2001 : "Cœurs perdus en Atlantide"
2003 : "Dreamcatcher" (Lawrence Kasdan)
2004 : "Fenêtre secrète"
2004 : "Riding the Bullet" (Mike Garris)
2007 : "Chambre 1408"
2007 : "The Mist" (Frank Darabont)
2013 : "Carrie, la vengeance"
2014 : "Mercy"
2014 : "Un couple modèle"
2016 : "Cell Phone"
2017 : "La tour sombre"
2017 : "Ça" (Andy Muschietti)
2019 : "Ça: Chapitre 2" (Andy Muschietti)
2019 : "Doctor Sleep" (Mike Flanagan)
2019 : "Simetierre"

Films sortis sur Netflix

2017 : "Jessie" (Mike Flanagan)
2017 : "1922"

Scénarios originaux de Stephen King

1982 : "Creepshow" (George A. Romero)
1992 : "La nuit déchirée" (Mike Garris)

NB : Stephen King apparaît dans quelques-uns de ces films : "Ça : chapitre 2", "La peau sur les os", "La nuit déchirée", "Simetierre", "Creepshow 2" (segment "The Hitchhiker"), "Maximum Overdrive" (non crédité), "Creepshow" (segment "The Lonesome Death of Jordy Verrill").