Menu Fermer

"Peur bleue" ("Silver Bullet")

Part human. Part wolf. Total terror.

Peur bleue - affiche

titre original "Silver Bullet" ou "Stephen King's Silver Bullet"
année de production 1985
réalisation Daniel Attias
scénario Stephen King, d'après son propre roman "L'Année du loup-garou" ("Cycle of the Werewolf")
musique Jay Chattaway
production Martha De Laurentiis
interprétation Gary Busey, Everett McGill, Corey Haim

Le loup-garou par Stephen King (la critique de Pierre)

En 1985, on était en pleine Stephen-King-mania, ce qui a permis la réalisation de cette "Peur bleue", adaptation de l'auteur lui-même et réalisation de Daniel Attias (inconnu au bataillon et a priori sans lien de parenté avec Richard).

Le pitch : dans une petite ville des États-Unis, un jeune mioche handicapé vit avec sa sœur et ses parents. À un moment, des meurtres sanglants interviennent. Le môme est sûr que c'est un coup d'un loup-garou. Il va en parler à son meilleur ami, à savoir son oncle, un alcoolo looser mais sympa (Gary Busey)...

Soyons franc : faut être de bonne humeur pour aimer. Ça tient plus de la chronique familiale un peu tartignole que du film d'horreur. Les effets spéciaux et les meurtres - montrés avec parcimonie et pas toujours réussis - sont un peu là pour servir d'interlude dans un petit mélo familal spielbergien. Bon, soit.

Il n'en reste pas moins que le cast rend tout ça plutôt chouette : on reconnaitra Stillgar (Everett McGill) de "Dune", mais aussi Bill Smorovitch, le général qui perd son cigare à l'arrivée des aliens dans "Independence Day" ; et puis, bien sûr, Gary Busey, qu'on a toujours plaisir à voir, surtout quand il a un rôle sympathique comme ici.

Au final, c'est pas indispensable, mais c'est une mignonne réminiscence des années 80.

Peur bleue - générique

FilmsFantastiques.com, L'Encyclopédie du Cinéma Fantastique
La chronique de Gilles Penso