Menu Fermer

La tour Eiffel sur les affiches de films américains

The Iron Lady

Parfois illuminée, représentée en plongée ou en contre-plongée, détruite en partie, mais toujours sur ses pieds : la tour Eiffel immuable, indétrônable, indémodable, symbole le plus célèbre de la ville de Paris et de la France toute entière, à l'honneur sur les affiches de films américains ci-dessous.

"La vérité sur Charlie" / "Night on Earth"
"Paris, je t'aime" (2006)

"Paris, je t'aime" (2006)
Joel Coen et Ethan Coen (segment "Tuileries"), Wes Craven (segment "Pere-Lachaise"), Alexander Payne (segment "14e arrondissement"), Gus Van Sant (segment "Le Marais")
"Dangereusement vôtre"
"Mission : impossible - Fallout"
"Trahison"
"Trahison"
"The Moderns" (Alan Rudolph, 1988)
"Les Aristochats"
"Ronin" (John Frankenheimer, 1998)
"Jumper" (Doug Liman, 2008)
"Touché!" (Jeff Kanew, 1985)
"Risque maximum" (Ringo Lam, 1996)
"Rush Hour 3" (Brett Ratner, 2007)
Avec la Conciergerie (à gauche) en prime !
"Catacombes" (John Erick Dowdle, 2014)
"Le Loup-garou de Paris" (Anthony Waller, 1997)
"CQ" (Roman Coppola, 2001)
"Colette" (Wash Westmoreland, 2018)
"Under the Eiffel Tower" (Archie Borders, 2018)
"French Kiss" (Lawrence Kasdan, 1995)

"Benjamin Gates et le livre des secrets" (Jon Turteltaub, 2007)
Avec la statue de la Liberté, l'Arc de triomphe, le mont Rushmore, Big Ben et le Capitole des États-Unis en prime !
"Bonjour les vacances 2" (Amy Heckerling, 1985)
Avec la tour Eiffel et le Colisée de Rome en prime !
"Les Looney Tunes passent à l'action" (Joe Dante, 2003)
"La Coccinelle à Monte-Carlo"
"Pixels" (Chris Columbus, 2015)
Avec les Invalides (à gauche) en prime !
"Independence Day: Resurgence" (Roland Emmerich, 2016)
"Independence Day: Resurgence" (Roland Emmerich, 2016)
Avec les Invalides et l'Arc de triomphe en prime !