Menu Fermer

"Demain ne meurt jamais"

18e volet de la saga James Bond

Demain ne meurt jamais - affiche

titre original "Tomorrow Never Dies"
année de production 1997
réalisation Roger Spottiswoode
scénario Bruce Feirstein
photographie Robert Elswit
musique David Arnold
chanson Sheryl Crow
production Barbara Broccoli et Michael G. Wilson
interprétation Pierce Brosnan (2e interprétation du personnage), Jonathan Pryce, Teri Hatcher, Michelle Yeoh, Gotz Otto, Vincent Schiavelli, Gerard Butler, Joe Don Baker, Judi Dench ("M"), Desmond Llewelyn ("Q"), Samantha Bond (Miss Moneypenny)

From Albert to Barbara

"Demain ne meurt jamais" est le premier James Bond non produit par Albert R. Broccoli, producteur historique de la saga depuis "James Bond 007 contre Dr. No" (seize épisodes) et décédé en 1996. Le film, qui lui est dédié, est produit par sa fille Barbara Broccoli et son beau-fils Michael G. Wilson.

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Chute spectaculaire, poursuite à moto, bataille sous-marine, le producteur n'a pas lésiné sur les effets spéciaux. Mais le charme initial des James Bond s'est estompé.

La critique de Didier Koch pour Plans Américains

Il semblait déjà très à l’aise dans "GoldenEye". Il confirme, dans "Demain ne meurt jamais", qu’il a tout intégré de la personnalité de l’agent 007. Pierce Brosnan serait donc un peu comme le fils commun de Sean Connery et de Roger Moore, prenant de chacun le meilleur. Le succès phénoménal et inattendu de "GoldenEye" incite, comme il se doit, la MGM à remettre les affaires en marche très rapidement. Le scénario sera donc pour une fois original, car non inspiré, même vaguement, d’un roman ou d’une nouvelle de Ian Fleming. Désormais, James Bond n’appartient plus à son auteur.

Un magnat de la presse devenu mégalomaniaque et criminel, interprété par Jonathan Pryce qui campe le méchant sans aucun doute le plus détestable de la saga, envisage de provoquer artificiellement une guerre entre la Chine et la Grande-Bretagne. James Bond va devoir encore une fois sauver le monde. Il fera équipe, après l’avoir combattue, avec son homologue féminin chinois, qui manie à la perfection les arts martiaux. C’est Michelle Yeoh, énorme star du cinéma hongkongais, qui tient la dragée haute à Pierce Brosnan durant tout le film. L’alchimie entre les deux acteurs est parfaite, remplie tout à la fois de rivalité taquine et de sensualité contenue (mission oblige !!).

Mené tambour battant par un Roger Spottiswoode dans la lignée de son prédécesseur Martin Campbell, le film, parfaitement fluide, propose le juste équilibre entre chacun des aspects traditionnels de la saga (exotisme, sensualité, humour, cascades et suspense). À ce titre, il peut rejoindre, au firmament des 18 épisodes, "Goldfinger" et "L’homme au pistolet d’or".

On assistera, un peu ému, à l'avant-dernière performance de Desmond Llewelyn dans le rôle de « Q ». Même fatigué, l’acteur, qui mourra deux ans plus tard, s’efforce de manier l’humour qui en fait, depuis son apparition dans "Goldfinger", le souffre-douleur favori de James Bond. Une relation tout d’abord virile et parfois tendue avec le Bond de Sean Connery, qui évoluera vers la taquinerie cocasse sous l’ère Roger Moore, pour finir par une relation presque filiale avec Timothy Dalton, puis Pierce Brosnan. Assurément l’une des plus belles trouvailles de l’adaptation de l’œuvre de Ian Fleming à l’écran. À 85 ans, l’acteur qui avait donné à Bond les moyens les plus farfelus pour se sortir de tous les pièges, n’a pas pu éviter un accident de la route survenu alors qu’il rentrait d’une séance de dédicaces dans le Sussex. Remplacé par « R » (John Cleese) dans "Le monde ne suffit pas", « Q » réapparaîtra dans "Skyfall". Mais personne n’oubliera Desmond Llewelyn.

© Jeff Marshall
Pierce Brosnan © Jeff Marshall
("GoldenEye", "Demain ne meurt jamais", "Le monde ne suffit pas", "Meurs un autre jour")
Couverture de janvier 1998 du magazine Cinefantastique

Demain ne meurt jamais - affiche

Demain ne meurt jamais - affiche

Demain ne meurt jamais - affiche

Demain ne meurt jamais - générique

Demain ne meurt jamais - générique

FilmsFantastiques.com, L'Encyclopédie du Cinéma Fantastique
La chronique de Gilles Penso
FilmsFantastiques.com, L'Encyclopédie du Cinéma Fantastique
Le topo de Gilles Penso sur la musique du film