Menu Fermer

Richard Matheson et le cinéma américain des années 70-2000

L'écrivain américain Richard Matheson (1926-2013) obtient le succès dès la publication de sa première nouvelle, "Le Journal d'un monstre" ("Born of Man and Woman"), en 1950. Ses deux premiers romans, qui sont à présent des classiques du genre, ont été plusieurs fois portés à l'écran : "Je suis une légende" (1954, adapté pour la première fois en 1964) et "L’Homme qui rétrécit" (1956, adapté pour la première fois en 1957).

1971 : "Le Survivant" de Boris Sagal
d'après le roman "Je suis une légende" de 1954 (2e adaptation de ce roman)
dans le rôle principal : Charlton Heston
1980 : "Quelque part dans le temps" de Jeannot Szwarc
d'après le roman "Le Jeune Homme, la Mort et le Temps" ("Bid Time Return") de 1975
scénario : Richard Matheson lui-même
1981 : "La Femme qui rétrécit" de Joel Schumacher
d'après le roman "L'Homme qui rétrécit" de 1956 (2e adaptation de ce roman)
1998 : "Au-delà de nos rêves" de Vincent Ward
d'après le roman éponyme de 1978
1999 : "Hypnose" de David Koepp
d'après le roman "Echos" de 1958
scénario : David Koepp
2007 : "Je suis une légende" de Francis Lawrence
d'après le roman éponyme de 1954 (3e adaptation de ce roman)
dans le rôle principal : Will Smith
2009 : "The Box"
d'après la nouvelle "Button, Button" de 1970
2011 : "Real Steel" de Shawn Levy
d'après la nouvelle "L'Indéracinable" ("Steel") de 1956