Menu Fermer

Andrzej Onegin-Dabrowski et le cinéma américain

Andrzej Onegin-Dabrowski (1934-1986) a étudié à l'Académie des beaux-arts de Varsovie (Pologne), tout comme ses compatriotes Jakub Erol, Mieczyslaw Wasilewski et Maria (Mucha) Ihnatowicz. Il en est sorti diplômé en 1961.

Ci-dessous une sélection d'affiches polonaises de films américains des années 60 et 70 créées par Onegin-Dabrowski. La date indiquée entre parenthèses est la date de production des films, souvent bien antérieure à celle des affiches, les productions américaines de l'époque étant sorties en Pologne parfois plusieurs années après leur diffusion aux États-Unis.

Affiche polonaise de "Madame croque-maris" de J. Lee Thompson (1964)
Onegin Dabrowski
1966 : affiche polonaise de "La Colline des hommes perdus" de Sidney Lumet (1965)
Onegin Dabrowski
1970 : affiche polonaise de "Big Boy" de Francis Ford Coppola (1966)
Onegin Dabrowski
1974 : affiche polonaise de "Johnny s'en va-t-en guerre" de Dalton Trumbo (1971)
Onegin Dabrowski
1975 : affiche polonaise de "Joe Kidd" de John Sturges (1972)

Andrzej Onegin-Dabrowski est également connu pour ses affiches polonaises des films européens des années 60 suivants : "Cul-de-sac" (Roman Polanski, Royaume-Uni), "Cléo de 5 à 7" (Agnès Varda, France), "La Nuit" (Michelangelo Antonioni, France/Italie), "Accattone" (Pier Paolo Pasolini, Italie), "Le Magot de Josefa" (Claude Autant-Lara, France/Italie), "L'Affaire Nina B." (Robert Siodmak, France/Allemagne), "Amants et Fils" (Jack Cardiff, Royaume-Uni), "Hier, aujourd'hui et demain" (Vittorio De Sica, France/Italie).