Menu Fermer

"Thank you for smoking"

titre original "Thank you for smoking"
année de production 2005
réalisation Jason Reitman
scénario Jason Reitman
interprétation Aaron Eckhart, J.K. Simmons, Maria Bello, William H. Macy, Robert Duvall, Katie Holmes, Rob Lowe, Sam Elliott

La critique de Didier Koch

Jason Reitman entame en 2005 sa carrière de réalisateur avec ce brûlot pour le moins décapant sur la puissance incontrôlée des lobbies aux États-Unis. Sujet qui peut se traiter de plusieurs manières, que Reitman décide d'attaquer par la face comédie, sans doute la moins risquée du côté de la censure, mais certainement pas la moins efficace. S'en prendre dans un même film à l'industrie du tabac, à celle de l'alcool et à celle des armes à feu, il fallait oser.

Pas encore âgé de trente ans, Reitman, qui rédige lui-même le scénario, y va de toute son insouciance et de sa ruse déjà aiguisée pour se servir au mieux des facéties et des petits travers de Nick Naylor, formidable Aaron Eckhart ("Le dahlia noir", "The dark knight") à contre-emploi, afin de mieux faire passer ses messages. Son père Ivan Reitman ("S.O.S. fantômes") étant un professionnel de la comédie, on peut dire que le fiston a été à bonne école.

Rien du cynisme des compagnies n'est laissé de côté par Reitman qui n'est pas manichéen malgré tout, dénonçant au passage l'hypocrisie des politiques, y compris ceux qui, comme le sénateur Ortolan Finistirre (William H. Macy, "Fargo"), ont endossé un peu vite et opportunément l'armure du chevalier blanc.

On passe donc un très bon moment avec ce lobbyiste à la bonne foi désarmante et à l'optimisme inaltérable. Reitman a su aussi faire appel à la vieille garde (Robert Duvall, Sam Elliott) pour quelques scènes roboratives. Pour sûr, de la bonne graine que ce Jason Reitman !