Menu Fermer

"Rocky IV"

titre original "Rocky IV"
année de production 1985
réalisation Sylvester Stallone
scénario Sylvester Stallone
photographie Bill Butler
production Irwin Winkler et Robert Chartoff
interprétation Sylvester Stallone, Talia Shire, Burt Young, Dolph Lundgren, Carl Weathers, Tony Burton, Brigitte Nielsen, James Brown, Frank Stallone
épisodes précédents • "Rocky", John G. Avildsen, 1976
• "Rocky II", Sylvester Stallone, 1979
• "Rocky III, l'œil du tigre", Sylvester Stallone, 1982
 
épisodes suivants • "Rocky V", John G. Avildsen, 1990
• "Rocky Balboa", Sylvester Stallone, 2006

La chronique de Nanarland : cliquer ici.

La critique de Sébastien Miguel

Pas un ! En quatre films (oui, quatre !!!), cet imbécile d’Apollo Creed ne gagnera pas un combat. Par contre, pour danser et chanter avec James Brown, ce ne sera pas le dernier. Heureux tour du destin : il finira écrabouillé par la machine de mort soviétique dans cet opus de propagande délirant. Bon débarras.

Comme dans l’abject "Firefox", l’engeance communiste ressemble plus à une horde de nazis prêts à conquérir le monde qu’à des ouvriers adeptes du marteau et de la faucille, Brigitte et Dolph apparaissant comme les incarnations idéales des anges aryens illustrés par la propagande du Dr Goebbels.

Et l’étalon italien ? Producteur, réalisateur, scénariste et star principale, il est sur tous les fronts. C’est dans une nature vierge de toute souillure rouge qu’il redécouvrira les vraies valeurs des sportifs d’autrefois : coupage de bois, footing dans deux mètres de neige et levage de carriole ! Rocky (donc l’Amérique) triomphera et saura même soliloquer sur la tolérance entre les peuples.

Scène d’anthologie : Stallone, dans sa grosse Ferrari, revoit en flash back la mort de son ami sous le "Burning heart" de Survivor. Inoubliable.