Menu Fermer

"Ghosts of Mars"

Western + science-fiction + horreur

titre original "John Carpenter's Ghosts of Mars"
année de production 2001
réalisation John Carpenter
scénario John Carpenter
interprétation Natasha Henstridge, Ice Cube, Jason Statham, Pam Grier, Wanda De Jesus

La chronique de Gilles Penso : cliquer ici.

La critique de Pierre

John Carpenter :
- s'il avait seulement réalisé "Assaut" en 1976, cela nous aurait suffi !
- s'il avait seulement inventé le slasher en 1978 avec "Halloween", cela nous aurait suffi !
- s'il avait seulement réalisé le meilleur film d'horreur de tous les temps avec "The Thing" et le film le plus burné de tous les temps avec "New York 1997", cela nous aurait suffi !
Mais que cela nous ait suffi ou pas, ce mec a en plus réalisé en 2001 son chant du cygne à ce jour, le débordant et jouissif "Ghosts of Mars".

Le pitch : Dans le futur, l'humanité est gouvernée par les femmes (le pouvoir est dénommé "matriarcat"). Sur Mars, un groupe de militaires doit retrouver un dangereux gangster, Desolation Williams (Ice Cube). Ils vont être piégés par des espèces de... comment dire... des hordes d'humains "possédés" par les esprits des martiens...!

L'histoire n'est rien d'autre qu'un western habillé en film de SF. Le film reprend les thèmes (la frontière, la colonisation) et les images fortes (la gare, l'attaque du train) du western hollywoodien. Pour le reste, on retrouve les personnages habituels de Carpenter :

1- Un desperado qui a le sens de la noblesse et le sens de l'humour. Le personnage de "desolation" Williams est exactement le même que le "Napoleon" Wilson de "Assaut". Il a d'ailleurs les mêmes phrases. Exemple :
Dans "Assaut" :
- Dis-moi, Wilson, pourquoi est-ce que l'on t'appelle Napoleon ?
- Je te le dirai un jour...
- Quand ?
- Juste avant de mourir...
Dans "Ghost of Mars" :
- Dis-moi, Williams, qu'est-ce qui te fait vivre ?
- Je te le dirai un jour...
- Quand ?
- Lorsque la marée sera haute...
NB : Ice Cube adopte dans ce film un jeu grimaçant ; il est vraiment craignos et donc vraiment marrant.

2- Un méchant cradingue qui ressemble à Alice Cooper. Comme dans "Vampires", le méchant de Carpenter est un grobill aux longs cheveux noirs. Notons qu'Alice Cooper a lui-même joué le méchant chez Carpenter dans "Prince des ténèbres".

Pour le reste, "Ghosts of Mars" est vraiment un bon film. Outre qu'il s'agit d'une des premières apparitions de Jason Statham, que l'héroïne est la TRÈS BELLE Natasha Henstridge et qu'on y voit aussi Pam Grier, on retrouve dans le casting la splendide Wanda De Jesus, a.k.a. Graziela, OUI, la Graziela de "Créance de sang" !!! Qu'est-ce qu'elle est beeeeeeeeelle...

Au-delà du cast, la mise en scène de Carpenter est plutôt chouette. Notons que, depuis son film précédent ("Vampires"), Carpenter a découvert les joies du fondu enchaîné et qu'il s'amuse un peu beaucoup avec dans la première partie du film (Carpenter utilise des fondus dans la même scène, voire dans le même plan, ce qui est un peu gonflant au bout de 40 minutes).

Mais après une exposition très contenue (Carpenter adore faire durer l'exposition), John dégomme tout à partir de la 50e minute. Les héros doivent retrouver le train et sortent en pleine rue, la nuit. Ils sont encerclés par les méchants et le train n'est pas là. L'héroïne se retourne vers Ice Cube : "What do we do?" Réponse : "What we should have done in the first place... COME ON, YOU MINDLESS MOTHERFUCKERS!" S'en suit un déluge de gunfights vraiment marrant.

De toute façon, un film dont la dernière phrase est "Let's kick some ass" ne peut être que bon...