Menu Fermer

"Horizon : Une saga américaine, chapitre 1"

Horizon - affiche

titre original "Horizon: An American Saga - Chapter 1"
année de production 2024
réalisation Kevin Costner
scénario Jon Baird et Kevin Costner
photographie J. Michael Muro
musique John Debney
production Kevin Costner, Mark George Gillard et Howard Kaplan
interprétation Kevin Costner, Sienna Miller, Sam Worthington, Jena Malone, Owen Crow Shoe, Tatanka Means, Ella Hunt, Tim Guinee, Giovanni Ribisi, Michael Rooker, Will Patton, Luke Wilson, James Russo, Jeff Fahey

La critique de Sébastien Miguel pour Plans Américains

L'Amérique. Sa construction, sa création à travers les images fallacieuses de l'industrie hollywoodienne : cowboy super sexy, pionnières super sexy, Indiens super sexy... On retrouve même quelques tronches de travers des années 80 : Michael Rooker, Jeff Fahey, Will Patton ou l'inénarrable James Russo (troisième western avec Kevin, après "Postman" et "Open Range" !)

La multiplication des arcs narratifs ne permet pas toujours à Costner de développer certaines relations (l'amourette de la belle pionnière ou la disparition de la protégée du héros...).

Certaines séquences de "Horizon" portent néanmoins la marque du talent du cinéaste : l'attaque initiale des Indiens ou la discussion impromptue entre le tueur fou et le héros, séquence brillante qui s'apparente bien plus à du surwestern psychologique qu'aux fresques unidimensionnelles de Hollywood.

Il y a, dans cette volonté de revenir vers un cinéma grand public et de propagande antédiluvien, un geste touchant. Même si, en l'état, il apparaît suicidaire...

Le format (le 1:85) trouble beaucoup, mais certaines compositions et une très belle photo de J. Michael Muro apportent un certain plaisir à la lecture de cette production feuilletonesque dont l'intégralité (6 heures) sera s'imposer, on l'espère, comme un film à part entière.

Dans la presse française

« Saga pensée pour la télévision et le format seriel, étirée en débit du bon sens pour tenter de lui faire emplir tout l’espace du grand écran au point d'en déchirer les coutures narratives, c'est un film en lambeaux que livre Costner. Enluminant sans grâce [...] une conquête de l'Ouest d'Épinal, l'acteur-réalisateur se rêve en dernier des classique sans se rendre compte de son académisme pompier. » Emmanuel Raspiengeas dans "A-Z Notes sur les films", Positif no 761-762 de juillet-août 2024

Horizon - Cowboys & Indians
Couverture du numéro de juillet 2024 du magazine américain Cowboys & Indians