Menu Fermer

"Une virée en enfer"

titre original "Joy Ride"
année de production 2001
réalisation John Dahl
scénario J.J. Abrams et Clay Tarver
photographie Jeffrey Jur
musique Marco Beltrami
interprétation Steve Zahn, Paul Walker, Leelee Sobieski

La critique de Didier Koch pour Plans Américains

La carrière sur grand écran de John Dahl aura été relativement courte, mais intense et passionnante, notamment dans le domaine du thriller dont il fut l'un des principaux animateurs durant la décennie 1990. De "Kill Me Again" (1989) aux "Joueurs" (1998), ce sont au total cinq petites perles de séries B (avec "Red Rock West", "Last Seduction" et "Mémoires suspectes") qui restent encore dans les mémoires de ceux qui les ont vues à leur sortie en salles.

"Une virée en enfer" réalisé en 2001 marque une baisse notable d'originalité. Cette histoire de deux frères aux caractères opposés (Paul Walker et Steve Zahn), poursuivis par un chauffeur routier (dont on ne verra jamais que l’énorme camion) après qu'ils l'aient ridiculisé en se faisant passer pour une lolita sur le réseau CB, n'est qu'une variante du fameux "Duel" de Steven Spielberg, dont John Dahl a voulu proposer une version plus légère et adolescente.

Le problème est que, durant tout le film, on ne peut s'empêcher de faire la comparaison avec l'original qui, dans son genre, était un petit chef-d'œuvre qui ouvrira toutes grandes les portes d'Hollywood au jeune Spielberg. Le jeu des acteurs n'est guère plus convaincant, notamment celui de Steve Zahn, exaspérant au possible.

Le flop financier que sera "Le grand raid" quatre plus tard orientera le talentueux John Dahl vers la réalisation d'épisodes de séries télévisées. Dommage.

Affiche alternative © Matt Ryan Tobin