Menu Fermer

"Tom Horn"

titre original "Tom Horn"
année de production 1980
réalisation William Wiard
interprétation Steve McQueen, Linda Evans

La critique de Sébastien Miguel

Après une semi-retraite ponctuée d'un projet étrange ("An enemy of people", 1978) et de multiples refus ("Le convoi de la peur", "Rencontres du troisième type"…), Steve McQueen décide de produire un film sur les derniers jours de Tom Horn (1860-1903). Préparé par Don Siegel et commencé par James William Guercio ("Electra glide in blue"), le film sera finalement réalisé par l'obscur William Wiard, probablement plus enclin à obéir à la star.

Comme "La porte du paradis", l'œuvre dépeint un monde en pleine mutation. Les guerres indiennes sont finies et le pays n'est gouverné que par des hommes d'affaires sans scrupules. L'anachronisme du personnage, sa violence (intrinsèquement liée à tout homme de l'Ouest) font de Tom Horn un paria, un homme à abattre.

La parodie de procès et la corruption de la police marquent la fin des libertés et l'apparition d'une violence administrative sans aucune échappatoire possible. L'exécution finale, abjecte et ignoble, fait brusquement basculer l'œuvre vers le film à thèse.

Vieilli et accueillant la mort avec résignation, Steve McQueen est magnifique.

Un western funèbre, méditatif, sombre.