Menu Fermer

"Officier et gentleman"

titre original "An Officer and a Gentleman"
année de production 1982
réalisation Taylor Hackford
scénario Douglas Day Stewart
photographie Donald E. Thorin
musique Jack Nitzsche
interprétation Richard Gere, Debra Winger, David Keith, Robert Loggia, Lisa Blount, Louis Gossett Jr., David Caruso, Grace Zabriskie
récompenses • Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour Louis Gossett Jr.
• Oscar de la meilleure chanson originale ("Up Where We Belong")

La critique de Didier Koch pour Plans Américains

"Officier et gentleman", qui fut un énorme succès en 1982, rapportant plus de dix fois sa mise de fond, fut aussi le film de l'éclosion pour beaucoup de ses protagonistes. Si Richard Gere est à l'époque l'acteur qui monte après "Les moissons du ciel" et "American Gigolo", Taylor Hackford, David Keith, Lisa Blount, David Caruso et même Debra Winger sont encore des débutants. Mélodrame ouvrier écrit par Douglas Day Stewart, "Officier et gentleman" rappelle par certains aspects "Norma Rae", qui avait été la surprise de l'année 1979, propulsant Sally Field au rang de star après son Oscar de la meilleurs actrice reçu en 1980.

Zack Mayo (Richard Gere), fils d'un militaire alcoolique et dépravé (Robert Loggia), est balloté sur tout le front asiatique depuis son enfance après que sa mère se soit suicidée. Trouvant au fond de lui les ressources pour s'extraire de cet univers vicié, il s'engage dans la marine pour préparer le concours d'officier aviateur. Sur la base navale qui l'accueille avec les autres aspirants, il devra apprendre la vie en collectivité, triompher de l'apprentissage inflexible du sergent instructeur Emil Foley (Louis Gossett Jr.), mais aussi résister à l'assaut des jeunes femmes ouvrières de la ville voisine, bien décidées à trouver au sein de chaque nouvelle promotion l'aspirant officier qui les aidera elles aussi à s'extraire de leur condition.

Le contexte posé par un scénario efficacement construit, il revient à Taylor Hackford de mettre l'ensemble en musique en articulant le récit des péripéties classiques de l'apprentissage militaire avec celui de la romance qui se joue entre les deux couples vedettes. Le tout sans jamais perdre de vue le contexte social auquel le jeune réalisateur est très attaché. Les raisons profondes du drame qui conclut le film confirment cette volonté de rendre compte de la crise sociale américaine qui se surajoute au traumatisme du conflit vietnamien. Taylor Hackford profite largement de la relative innocence qui imprègne encore le jeu de ses jeunes acteurs pour s'affirmer comme un réalisateur très sensitif. Qualité qu'il confirmera par la suite.

Très marqué visuellement par son époque ainsi que par sa bande originale composée par le très talentueux Jack Nitzche , "Officier et gentleman" est devenu culte pour toute une génération notamment américaine. Paradoxalement pour Richard Gere, plutôt qu'un tremplin, le film marquera une sorte d'apogée suivie d'un rapide déclin suite à des mauvais choix artistiques qui durera presque dix ans, avant la surprise que constituera son contre- emploi inattendu dans "Affaires privées" et le succès mondial de "Pretty Woman".

On notera enfin l'Oscar du meilleur second rôle pour Louis Gossett Jr. et celui de la meilleure chanson pour le fameux "Up Were We Belong" chanté par Joe Cocker et Jennifer Warnes qui conclura la fin ultra romantique à laquelle la Paramount ainsi que Richard Gere ne croyaient pas, la trouvant trop mièvre et qui, encore aujourd'hui, offre un magnifique contrepoids au drame qui s'est joué dans la scène précédente.

Une réussite, donc, pour un film parfaitement équilibré où les acteurs sont formidables.