Menu Fermer

"La veuve noire"

titre original "Black widow"
année de production 1987
réalisation Bob Rafelson
scénario Ronald Bass
photographie Conrad L. Hall
musique Michael Small
interprétation Debra Winger, Theresa Russell, Sami Frey, Dennis Hopper

La critique de DVDClassik : cliquer ici.

La critique de Didier Koch

Avec "La veuve noire", Bob Rafelson poursuit dans la veine noire et sulfureuse après le remake très sensuel du "Facteur sonne toujours deux fois" qu'il a réalisé en 1981 avec Jack Nicholson et Jessica Lange.

Compagnon de route de Jack Nicholson qu'il aura dirigé dans cinq de ses onze films réalisés, Bob Rafelson au talent protéiforme montre ici tout son savoir faire en tirant le meilleur effet du duo de choc constitué par Theresa Russell, muse de son collègue Nicolas Roeg, et Debra Winger, qui est alors la star montante devenue la terreur des plateaux en raison de son caractère bien trempé.

Le scénario concocté par Ronald Bass joue parfaitement sur l'opposition de style entre les deux vedettes féminines qui vont s'affronter dans une enquête qui amène un agent fédéral au tempérament obsessionnel et introverti (Debra Winger) à s'intéresser de près à une mante religieuse à la sensualité troublante, qui passe d'un mari à l'autre après les avoir empoisonnés, puis dépouillés de leur fortune.

Le scénario suit le chemin attendu, l'agent fédéral resserrant progressivement son étreinte en s'approchant au plus près du danger, mais il s'attarde aussi volontiers sur la fascination qu'exercent l'une sur l'autre deux femmes que tout oppose en apparence, hormis peut-être une blessure intime profonde que chacune n'a pu surmonter.

À côté de ce duo qui bénéficie de toutes les attentions de Rafelson et du grand chef opérateur Conrad L. Hall ("Butch Cassidy et le Kid", "Duel dans le Pacifique", "Marathon man", "Jennifer 8"), les seconds rôles sont tenus Dennis Hopper, Max von Sydow et Sami Frey, trop contents de venir s'acoquiner pour quelques plans avec Miss Russell alors au summum de sa beauté.

Bob Rafelson a sans doute réalisé des films plus signifiants comme "Cinq pièces faciles" ou "The king of Marvin Gardens", ses deux chefs-d'œuvre, mais il montre avec "La veuve noire" qu'il peut aussi affirmer son talent dans le film de genre.

Un film à voir en priorité pour admirer deux des meilleures actrices de leur génération qui, pour des raisons diverses tenant à leurs tempéraments, n'auront pas atteint le firmament d'Hollywood.