Menu Fermer

"Buffalo Bill et les Indiens"

titre original "Buffalo Bill and the Indians, or Sitting Bull's history lesson"
année de production 1976
réalisation Robert Altman
scénario Robert Altman et Alan Rudolph
interprétation Paul Newman, Burt Lancaster, Joel Grey, Harvey Keitel, Geraldine Chaplin, Shelley Duvall, Pat McCormick
récompense Ours d'or au festival international du film de Berlin 1976

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Altman est l'anti-Ford dans sa vision de l'Ouest. Ici, c'est Buffalo Bill qui est présenté comme un affreux cabotin, mauvais tireur et mauvais cavalier, mais en revanche bon buveur. Les Indiens sont, eux, exaltés en la personne de Sitting Bull. Le parti pris est sympathique, mais finalement un peu lassant, même si la vérité n'est pas loin. Les mythes ont la vie dure.

La critique de Didier Koch

Quel beau film d’Altman avec un Paul Newman magnifique en Buffalo Bill ! Il nous démontre ici qu’il atteint à 50 ans sa plénitude d’acteur.

On retrouve la palette de couleurs d’Altman déjà observée dans "John McCabe" et ce goût pour les visions en plans larges de groupe initiées dès "M.A.S.H.".

Lancaster, en narrateur de la légende de Buffalo Bill, est parfait, rempli de rouerie et de cette certitude qui anime ceux qui sont revenus de tout. Keitel, au creux de la vague, tient un petit rôle.

Le film nous montre bien comment la légende de l’Ouest s’est construite avec Buffalo Bill et ses comparses qui, en bons Américains, ont le show business dans le sang.

Un grand film assurément, qui ne pouvait trouver le succès vu le traitement infligé par Altman à la légende de l’Ouest. Après "M.A.S.H." et le Vietnam, Altman mérite son statut de poil à gratter de Hollywood.