Menu Fermer

"Blade runner 2049"

titre original "Blade runner 2049"
année de production 2017
réalisation Denis Villeneuve
scénario d'après les personnages du roman "Do Androids Dream of Electric Sheep?" de Philip K. Dick
photographie Roger Deakins
musique Hans Zimmer
interprétation Ryan Gosling, Harrison Ford, Robin Wright, Jared Leto, Sean Young

La critique de Citizen Poulpe : cliquer ici.

La chronique de Gilles Penso : cliquer ici.

La critique de Sébastien Miguel

Probablement le film d'art et d'essai le plus cher de l'histoire du cinéma américain !

Anti-blockbuster radical ne laissant aucun répit à un public gorgé de produits industriels calibrés et sans âme, "Blade Runner 2049" bafoue toutes les règles, toutes les conventions.

Projet suicidaire, mais aussi beau bateau ivre à la tristesse sans nom : arbre mort gardant un secret, androïde dépressif, cyborg meurtrière renversante (Sylvia Hoeks, splendide), enfant esseulé à la recherche d'un père...

Interprétation générale remarquable.

Le scénario d'Hampton Fancher, dense et aux multiples résonances psychanalytiques, déploie ses ramifications complexes avec lenteur et mépris des recettes éculées.

Les compositions esthétiques de Villeneuve et Deakins sont admirables, les décors impressionnants et la partition musicale de Benjamin Wallfisch et Hans Zimmer résonne avec la fureur terrifiante d'un opéra barbare.

Pourtant, derrière la vision cauchemardesque de ce monde dystopique (et cette violence généralisée parfois insupportable), cette suite insensée n'exalte avec obstination qu'une seule et même chose : la tout puissance, la force inaltérable de l'amour.

Couverture du Cinefex d'octobre 2017
© Christopher Shy
© Christopher Shy