Menu Fermer

"Sounder"

Sounder - affiche

titre original "Sounder"
année de production 1972
réalisation Martin Ritt
scénario Lonne Elder III, d'après le roman éponyme de William H. Armstrong (1969)
photographie John A. Alonzo
musique Taj Mahal
production Robert B. Radnitz
interprétation Cicely Tyson, Paul Winfield, Taj Mahal
suite "Part 2, Sounder", William A. Graham, 1976

Le titre du film

"Sounder" est le nom du chien de la famille dont il est question dans le film. Dans le roman dont le film est l'adaptation, il s'agit du seul nom utilisé par l'auteur, les autres personnages étant décrits par le biais de leur rôle dans l'histoire ou des relations qu'ils entretiennent les uns avec les autres.

Critique extraite de 50 ans de cinéma américain de Bertrand Tavernier et Jean-Pierre Coursodon

Une approche sentimentale, mais honnête et chaleureuse, de la vie d'une famille durant la Dépression. Souvent émouvant.

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Deuxième volet de la trilogie "noire" entreprise par le cinéaste avec "L'Insurgé" et close par "Conrack", "Sounder" est de loin le meilleur. Décrivant, tout comme il le fera avec "Conrack", la vie d'une communauté noire rurale dans les États du Sud, ici pendant la grande dépression économique, Martin Ritt, avec un souci maniaque et pointilliste, raconte une fois encore l'histoire d'une prise de conscience. Œuvre sobre et discrète, à la linéarité narrative et à la fluidité d'écriture exemplaires, "Sounder" est certainement le film le plus honnête et le plus sincère, mais aussi le plus subtil, qui, dans les années soixante-dix, ait abordé le problème noir américain.