Menu Fermer

"The iceman cometh"

titre original "The iceman cometh"
année de production 1973
réalisation John Frankenheimer
scénario d'après la pièce éponyme d'Eugene O'Neill
interprétation Lee Marvin, Fredric March, Robert Ryan, Jeff Bridges, Moses Gunn
version précédente "The iceman cometh", Sidney Lumet, 1960

Critique extraite de 50 ans de cinéma américain de Bertrand Tavernier et Jean-Pierre Coursodon

Le film, qui dure 4 heures (le texte de la pièce est repris intégralement), se déroule entièrement dans le décor unique d'un bar minable. Frankenheimer avait fait ses preuves dans les lieux clos du "Prisonnier d'Alcatraz" et de "L'homme de Kiev".

"The iceman cometh" surclasse facilement les autres adaptations cinématographiques de O'Neill, par sa mise en scène précise et élégante (plans-séquences en profondeur de champ - la photo, bien qu'en couleurs, évoque souvent Toland - placement efficace, bien que souvent théâtral des acteurs), qualité de l'interprétation : Fredric March dans son dernier rôle, Robert Ryan dans son avant-dernier, tous deux ravagés et terriblement convaincants dans leurs personnages aux portes de la mort.

Rien de tout cela, hélas, ne sauve le film de l'ennui, les conventions dramatiques de O'Neill, son écriture, la lourdeur de ses tirades ayant besoin de la dimension scénique, de la présence des acteurs, et passant décidément très mal à l'écran.