Menu Fermer

"The Dark Knight : le chevalier noir"

titre original "The Dark Knight"
année de production 2008
réalisation Christopher Nolan
scénario Christopher Nolan et Jonathan Nolan, d'après les personnages de Bob Kane
photographie Wally Pfister
musique Hans Zimmer et James Newton Howard
interprétation Christian Bale, Heath Ledger, Aaron Eckhart, Michael Caine, Maggie Gyllenhaal, Gary Oldman, Morgan Freeman, Cillian Murphy, Nestor Carbonell, Eric Roberts, Anthony Michael Hall
récompenses • Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour Heath Ledger
• Oscar du meilleur montage sonore
épisode précédent "Batman Begins", Christopher Nolan, 2005
épisode suivant "The Dark Knight Rises", Christopher Nolan, 2012
FilmsFantastiques.com, L'Encyclopédie du Cinéma Fantastique
La chronique de Gilles Penso

Les logos Warner Bros. et DC Comics détournés pour le film et la bande-annonce

Les logos de la Warner et de DC détournés pour le film

The dark knight - Warner Bros. The dark knight - DC Comics

Les logos de la Warner et de DC détournés pour la bande-annonce du film

Dans la bande-annonce, on peut voir les deux sigles, ainsi que le logo de Legendary Picture, exploser sur une volée de flammes bleu nuit et sur fond de chauves-souris.

The dark knight 1 The dark knight 2
The dark knight 3 The dark knight 4
The dark knight 5

Nicholson peut aller se rhabiller ! (la critique de Pierre)

Pfiou ! Quel splendide pudding que cette suite au déjà très bon "Batman begins". Nolan frappe encore plus fort cette fois, en nous livrant cette vision encore plus sombre de Batman, qui a parfois des airs de "Heat" et de "Seven".

Le pitch : Trois personnages de Gotham combattent le crime : le commissaire Gordon (Gary Oldman), Batman (Christian Bale) et un jeune procureur fougueux, Harvey Dent (Aaron Eckhart). Désemparée, la mafia s'en remet à un sale mec étrange, qui n'a ni parent, ni allié, ni histoire, ni nom, ni intention claire si ce n'est celle de tout faire sauter autour de lui : le Joker...

C'est peu dire que le Joker version Heath Ledger est une ÉNORME réussite. Clairement, le mec n'est pas un marrant, il n'a rien à voir avec celui de Burton/Nicholson et tout à voir avec le John Doe de Fincher et Spacey. Il est LA grande réussite du film. Par ailleurs, la promo a habilement omis de parler de l'AUTRE méchant du film, quasiment aussi réussi. Je ne spoilerai pas, mais sachez que ça vaut gravement le coup aussi.

Au-delà de ça, la mise en image et en musique du film est très belle, avec de superbes images bleutées de buildings et une atmosphère urbaine apocalyptique hyper bien rendue.

Bref, on n'est pas passé très loin du grand chef-d'œuvre. Il eut fallu, pour arriver à ce niveau (mais on y est presque), des scènes d'action un peu moins frustrantes et un tout petit mieux foutues (même défaut que dans le 1). Make no mistake : les quelques scènes d'action sont plutôt pas mal, mais à ce niveau de réussite, on aurait aimé que ce soit juste un peu mieux.

Autre détail : la voix de Batman, un peu outrée dans le genre "grosse voix" (c'était aussi un défaut du 1, mais là, c'est pire).

Allez, de toute façon, faut le voir, j'engage gravement ma responsabilité.

Affiche alternative © Laurent Durieux
Affiche alternative © Pete Majarich
Couverture du Cinefex d'octobre 2008
Couverture du American Cinematographer de juillet 2008