Menu Fermer

"Les 3 crimes de West Memphis"

They say the crimes were satanic. The truth may be scarier.

titre original "Devil's Knot"
année de production 2013
réalisation Atom Egoyan
scénario Paul Harris Boardman et Scott Derrickson, d'après le livre de Mara Leveritt
photographie Paul Sarossy
musique Mychael Danna
interprétation Reese Witherspoon, Colin Firth, Bruce Greenwood, Elias Koteas

La critique de Didier Koch pour Plans Américains

L'affaire dite des WM3 ("West Memphis Three"), suite à l'assassinat en 1994 de trois jeunes garçons de 8 ans retrouvés égorgés, nus, pieds et mains liés dans une rivière, alors qu'ils étaient partis en promenade en forêt, a fortement ébranlé l'Amérique en raison du déroulement anachronique du procès se déroulant au sein d'une communauté très fortement imprégnée par le protestantisme évangélique. Trois jeunes adolescents adeptes de heavy metal avaient été rapidement identifiés comme les coupables idéaux, sans que les investigations policières n'aient pu établir de manière évidente leur culpabilité. Tous les trois condamnés, les jeunes gens furent libérés en 2011 après 18 ans de réclusion et surtout une forte mobilisation de l'opinion publique et de certaines personnalités du spectacle. L'erreur judiciaire a été reconnue sans que le ou les véritables coupables ne soient retrouvés.

Pas moins de quatre documentaires tentèrent d'éclaircir les tenants et aboutissants de cette ténébreuse affaire. C'est Atom Egoyan, réalisateur canadien d'origine arménienne à l'éclectisme et à la sensibilité reconnus, qui, le premier, utilisera la fiction pour démontrer sans manichéisme qu'à l'aube du XXIe siècle, la justice pouvait encore être rendue en s'appuyant sur des préjugés moraux et religieux plutôt qu'à partir de faits clairement établis. Ce n'est pas un hasard si, à un moment du procès, l'un des jeunes accusés fait référence aux sorcières de Salem dont le procès enflamma la petite ville du Massachusetts à la fin du XVIIe siècle, ayant le sentiment que c'est son choix de vie à la marge qui lui vaut d'être face à un jury populaire sous influence.

Atom Egoyan, sans recours aucun au spectaculaire, dresse le portrait d'une Amérique profonde encore puritaine et raciste, qui préférera toujours s'aveugler plutôt que de voir ses certitudes remises en cause. Marchant tel un équilibriste sur le fil de la démonstration à charge, Atom Egoyan est parfaitement soutenu dans sa démarche par les prestations tout en nuances de Colin Firth et Reese Witherspoon. Un film captivant qui peut se voir comme un thriller.

Les documentaires sur le cas des "WM3"

Il s'agit donc de la 5e adaptation de l'affaire des West Memphis Three après les documentaires "Paradise Lost: The Child Murders at Robin Hood Hills" (1996), "Paradise Lost 2: Revelations" (2000) et "Paradise Lost 3: Purgatory" (2011) de Joe Berlinger et Bruce Sinofsky, et "West of Memphis" d'Amy Berg (2012).

Le groupe de metal américain Metallica autorisa l'utilisation gratuite de son morceau "Welcome Home (Sanitarium)" (de l'album "Master of Puppets", 1986) dans la bande originale de "Paradise Lost: The Child Murders at Robin Hood Hills".