Menu Fermer

"Le jour de la fin du monde"

titre original "When time ran out..."
année de production 1980
réalisation James Goldstone
photographie Fred J. Koenekamp
musique Lalo Schifrin
production Irwin Allen
interprétation Paul Newman, Jacqueline Bisset, William Holden, Burgess Meredith, Ernest Borgnine

La critique de Sébastien Miguel

Camp, kitsch, ridicule et d'un ennui mortel, "Le jour de la fin du monde" marque la dernière incursion d'Irwin Allen dans le genre : le film catastrophe.

Après les lamentables "L'inévitable catastrophe" et "Le dernier secret du Poséidon" (1979), c'est la dernière catastrophe cinématographique des années 70 et, sans aucun doute, la pire de toutes !

D'une durée variable selon les éditions vidéo, le film est passé de 109 minutes à 121 minutes avant d'être édité en VHS dans un (cauchemardesque) extended cut de 144 minutes !!!

Délirant dans les moindres recoins, le film a fait les délices de Michel Hazanavicius et sa "Classe américaine".

La combinaison aluminium de James Franciscus, les regards lubriques d’un William Holden cacochyme sur les formes généreuses de Jacqueline Bisset, le salto arrière de Pat Morita, le chapeau de cowboy de Paul Newman et surtout la scène où Burgess Meredith joue au funambule au-dessus d’une lave en fusion - on notera, pour les moins vulcanologues d’entre nous, que la température aux abords d’un écoulement de lave en fusion varie entre 700 et 1 200 degrés !

En 1998, Larry King posa la question à Paul Newman : « Y-a-t-il un film que vous regrettez ? ». Réponse laconique de la star : « Oui, ce truc sur le volcan. »