Menu Fermer

"Last action hero"

titre original "Last action hero"
année de production 1993
réalisation John McTiernan
scénario Shane Black
interprétation Arnold Schwarzenegger, F. Murray Abraham, Art Carney, Austin O'Brien, Charles Dance, Tom Noonan, Robert Prosky, Anthony Quinn, Mercedes Ruehl, Ian McKellen, Noah Emmerich

Le logo Columbia détourné : cliquer ici.

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Bourré de clins d'œil, ce film pirandellien où Schwarzenegger se moque de lui et fait apparaître Sharon Stone, Sylvester Stallone, Jean-Claude Van Damme... a été un échec commercial. Les fidèles de Schwarzenegger ont été déroutés par cet humour : ils voulaient un nouveau "Terminator". La même mésaventure était arrivé à Bronson pour "C'est arrivé entre midi et trois heures".

La critique de Sébastien Miguel

Rendre hommage au pouvoir fantasmagorique du cinéma en sondant les blockbusters débiles des années 80, il fallait oser ! C’est un peu comme faire l’éloge d’Haendel à travers une reprise de Richard Clayderman...

Le film regorge de références, de mises en abîme... mais le résultat s’apparente à un salmigondis assez indigeste. L’humour de Shane Black sauve quelques moments (les relations entre Slater et la mère du héros, le portrait du vrai Schwarzenegger) et McTiernan se moque brillamment de lui à travers le patronyme de Franco Columbu. Mais placarder une affiche de "Huit et demi" dans la chambre du héros (inculte et bêtement américain) et rendre au final un nouveau produit à la gloire de culturiste autrichien, c’était déjà la preuve de l’impossibilité de conjuguer réflexion et divertissement populaire : pas assez sophistiqué pour plaire aux spectateurs cultivés et trop parodique pour plaire au public adepte de divertissement violent.

"Last action hero" fut un échec, commercial et artistique. Avec un grand nombre de nominations aux Razzie awards : Pire film, Pire réalisateur, Pire acteur, Pire nouvelle star et Pire chanson originale (pour l’atroce "Big gun" de AC/DC).

Last action hero - photo 4