Menu Fermer

"Entre ciel et terre"

titre original "Heaven & Earth"
année de production 1993
réalisation Oliver Stone
scénario Oliver Stone
photographie Robert Richardson
musique Kitarô
interprétation Tommy Lee Jones, Joan Chen

La critique de Sébastien Miguel

Un grand sujet (assez périlleux pour l’industrie frileuse du cinéma américain) : la vie édifiante de Le Ly Hayslip. Existence dure d’une femme meurtrie par les guerres qui ravagèrent son magnifique pays.

Mais dès le générique, c’est la cata ! 7mn30 (oui, 7mn30 !!!) de mélange de musique pompière (bravo à Kitaro), de voix off exécrable et d’esthétique publicitaire. L’exotisme de pacotille, l’illustration risible du bonheur de l’enfance (l’héroïne debout sur un buffle d’eau ou grimpant aux arbres ?!), l’apparition en trois plans de mercenaires français de série B (violeurs et assassins)... On a même droit aux leçons bouddhistes du vieux sage Haing S. Ngor (inoubliable chez Joffé, mais peu convaincant ici...).

Le meeting des vietcongs (bien dialogué et interprété) est sabordé par plusieurs caméras qui parcourent en travellings latéraux une scène totalement statique. Nul.

Un parfait exemple de l’abattage en règle d’un grand sujet par un traitement désastreux. Un très mauvais film.

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Après "Platoon" et "Né un 4 juillet", voici le 3e volet du triptyque vietnamien de Stone en changeant d'éclairage, puisque cette fois, c'est le point de vue de l'indigène. L'histoire est authentique, mais le traitement cinématographique n'est guère exaltant.