Menu Fermer

"Alien, le 8ème passager"

Dans l'espace, personne ne vous entend crier

titre original "Alien"
année de production 1979
réalisation Ridley Scott
scénario Dan O'Bannon
musique Jerry Goldsmith
direction artistique H.R. Giger
interprétation Sigourney Weaver, Tom Skerritt, Harry Dean Stanton, John Hurt, Ian Holm,
Veronica Cartwright, Yaphet Kotto
récompense Oscar des meilleurs effets visuels
suites • "Aliens, le retour", de nouveau avec Sigourney Weaver, 1986
• "Alien 3", encore avec Sigourney Weaver, 1992
• "Alien, la résurrection", toujours avec Sigourney Weaver, 1997
préquelles • "Prometheus", 2012
• "Alien: covenant", 2017
autres apparitions d'Alien • "Alien vs. Predator", 2003
• "Aliens vs. Predator : requiem", 2007

La critique de DVDClassik : cliquer ici.

La chronique de Gilles Penso : cliquer ici.

La critique de Citizen Poulpe : cliquer ici.

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Ce film mélange horreur (le monstre) et science-fiction (le vaisseau spatial) avec un grand bonheur. Ce qui frappe surtout, c'est sa beauté plastique. Imaginé par Giger, le décor de Nostromo est d'une grande richesse inventive. Quant au monstre, qu'on ne fait qu'entrevoir sous ses multiples formes, il n'en est que plus impressionnant.

La version director's cut

Une nouvelle version est sortie au cinéma en 2003 (puis en DVD). Elle ne présente que de légères différences avec l’œuvre originelle : certains plans ont été élagués afin d’améliorer le rythme. Par ailleurs, deux scènes ont été ajoutées : une dispute entre Lambert (Veronica Cartwright) et Ellen Ripley (Sigourney Weaver), et la découverte du capitaine Dallas (Tom Skerritt) enfermé dans un cocon.

T-shirts à commander sur lastexittonowhere.com

Alien, le huitième passager 1 Alien, le huitième passager 2

Nostromo, le nom du vaisseau, est celui d'un roman de Joseph Conrad.
Weyland-Yutani (Corporation), le nom de la Compagnie, est une invention de Rob Cobb, l'un des designers du film. Il est inspiré du nom British Leyland (ancien nom de Rover). L'adjonction d'un nom japonais avait pour but de suggérer l'idée que l'immense conglomérat résultait de la fusion d'une entreprise britannique et d'un fabriquant japonais. Dans l'impossibilité d'utiliser le nom de Toyota, Cobb utilisa celui de Yatuni, l'un de ses voisins (il existe bel et bien une compagnie japonaise du nom de Yutani, fabricante de matériel pneumatique). "Building better worlds" ("Nous construisons des mondes meilleurs") est le slogan de la Compagnie.

Couverture du Cinefantastique no 1 de 1979
Affiche de Laurent Durieux