Menu Fermer

"Route vers l'enfer"

Route vers l'enfer - affiche

titre original "Scenic Route"
année de production 2013
réalisation Kevin Goetz et Michael Goetz
scénario Kyle Killen
photographie Sean O'Dea
musique Michael Einziger
interprétation Josh Duhamel, Dan Fogler

La critique de Didier Koch pour Plans Américains

"Route vers l’enfer" des frères Kevin et Michael Goetz, film de série B à la diffusion confidentielle, est un survival plutôt malin qui, sans chercher à s’écarter des codes fondamentaux du genre, tente d’y apporter quelques touches d’originalité, en confrontant l’amitié de deux amis d’enfance ayant suivi des voies différentes à l’immensité du désert californien qui, à la suite d’une panne de voiture, devient leur prison.

Josh Duhamel et Dan Fogler, deux acteurs venant de la télévision et habitués aux rôles de complément au cinéma, trouvent avec "Route vers l’enfer" l’occasion d’occuper seuls l’écran pendant 90 minutes. Il faut bien sûr passer sur les invraisemblances inhérentes au genre pour apprécier le suspense de ce survival ensoleillé, souvent radical et quelquefois baroque, qui vaut surtout pour l’opposition entre les deux personnages : l’un qui, le temps passant, a évolué pour s’établir professionnellement et sentimentalement ; et l’autre, beaucoup moins gâté par la nature, qui a choisi de rester accroché à ses rêves de jeunesse, quitte à végéter.

Beaucoup des rebondissements sont d’ailleurs construits, pas toujours avec succès, sur cette opposition larvée qui ressort forcément avec la situation qui se dégrade. Enfermement mental de l’un des personnages qui s’ajoute à la claustrophobie extérieure paradoxale offerte par le cadre où se déroule de l’action. La conclusion plutôt onirique et ouverte du film réserve en sus une jolie surprise.