Menu Fermer

"Last Days"

« You know, it's kinda like... Success is subjective, you know. It could be an opinion. »

Last Days - affiche

titre original "Last Days"
année de production 2005
réalisation Gus Van Sant
scénario Gus Van Sant
photographie Harris Savides
interprétation Michael Pitt, Lukas Haas, Asia Argento, Scott Patrick Green
récompense Prix Vulcain de l'artiste technicien pour Leslie Shatz, ingénieur du son, au festival de Cannes 2005

Extrait de l'article de Régis Dubois "L’histoire du rock racontée à travers les biopics"

Nirvana demeure incontestablement le groupe de la décennie 90, celui qui se hissa à la hauteur des mythiques rock bands des sixties. Le fait que Kurt Cobain mourut à 27 ans, tout comme Jones, Hendrix, Joplin et Morrison, ne fit bien sûr qu’ajouter à la légende. Mais "Last Days" n’est pas à proprement parler un biopic, déjà parce qu’il n’évoque que les derniers jours de Cobain, mais aussi parce que n’y figure aucune chanson de Nirvana, et enfin et surtout parce le personnage se prénomme Blake et non Kurt. Mais le fait est que Gus Van Sant a imaginé les dernières heures de la vie de la star suicidaire et que les faits relatés, l’interprétation, les habits et le décor sont calqués sur la réalité. Pour le reste, le film est avant tout un exercice de style comme nous y a habitué Van Sant ("Elephant", "Gerry"), avec de longs plans muets flottants où l’on suit le personnage dans son errance sans but, tel un fantôme déjà mort, une ombre de lui-même. Filmé avec un minimalisme déprimant, censé bien sûr nous communiquer l’état d’esprit de Cobain avant son suicide, le résulta s’avère tout à la fois intéressant, original, déroutant, fascinant ou ennuyant, au choix.