Menu Fermer

"L'Arnaqueur"

arnaqueur - affiche

titre original "The Hustler"
année de production 1961
réalisation Robert Rossen
scénario Sidney Carroll et Robert Rossen, d'après le roman de Walter Tevis (1959)
photographie Eugen Schüfftan
musique Kenyon Hopkins
production Robert Rossen
interprétation Paul Newman, Jackie Gleason, Piper Laurie, George C. Scott
 
récompenses • Oscar de la meilleure photographie en noir et blanc
• Oscar de la meilleure direction artistique en noir et blanc
 
suite "La Couleur de l'argent" de Martin Scorsese, 1986

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Comme dans "Sang et Or" ou "La Corrida de la peur", Rossen nous propose un portrait fascinant d'arriviste. Même si l'on ne supporte pas le billard, on entre parfaitement dans ce film où Jackie Gleason en grand maître est extraordinaire.

Critique extraite de 50 ans de cinéma américain de Bertrand Tavernier et Jean-Pierre Coursodon

Un drame de la dignité humaine et de la volonté de puissance joué au billard. Dirigé par Robert Rossen dans la grande tradition du film noir.

Du roman à l'écran

"L'Arnaqueur" est la première adaptation cinématographique d'un roman de l'écrivain américain Walter Tevis (1928-1984). Suivront "L'Homme qui venait d'ailleurs" ("The Man Who Fell to Earth"), film britannique réalisé en 1976 par Nicolas Roeg, et "La Couleur de l'argent" ("The Color of Money"), film américain réalisé en 1986 par Martin Scorsese, suite de "L'Arnaqueur" avec de nouveau Paul Newman dans le rôle de Eddie Felson. Quant au troisième et dernier roman noir de Tevis, "Le Jeu de la dame" ("The Queen's Gambit"), il sera adapté sous la forme d'une mini-série télévisée en sept parties diffusée en 2020 sur la plate-forme américaine Netflix.

Référence dans le cinéma américain

Sur une marquise dans le film "Outsiders" de Francis Ford Coppola (1983)

arnaqueur - générique

Les critiques de films de Citizen Poulpe
La critique de Bertrand Mathieux