Menu Fermer

"Toy story"

To infinity, and beyond!

titre original "Toy story"
année de production 1995
réalisation John Lasseter
voix Tom Hanks, Tim Allen
suites • "Toy story 2", 1999
• "Toy story 3", 2010
récompense Oscar à John Lasseter « pour sa direction inspirée ayant conduit à la réalisation du premier long-métrage d'animation en images de synthèse »

La critique de Sébastien Miguel

Premier long métrage de Pixar : premier chef-d’œuvre.

Un triomphe mondial, des critiques enthousiastes et trois nominations aux Oscars (musique de film, chanson originale, scénario original). Début d’une franchise et merchandising lucratif.

"Toy story" fut, pourtant, une production mouvementée : révision régulière du script, apprentissage progressif d’une nouvelle technologie, budget revu à la hausse, intervention de Steve Jobs jouant ses revenus personnels pour sauver l’entreprise… efforts homériques trouvant dans le personnage de Buzz l’Éclair une incarnation troublante.

L’intelligence du scénario (en témoigne la magistrale séquence d’ouverture), la sobriété du traitement (peu de décors, peu de personnages), l’animation en images de synthèse à peine finalisée font de "Toy story" l’œuvre la plus dépouillée de Pixar.

L’opposition entre un Woody, résigné et manipulateur, et la roublardise de Buzz l’Éclair (à la fois fustigée et célébrée) font tout l’attrait de cette réflexion brillante sur les faux-semblants.

Les suites, techniquement plus abouties et spectaculaires, ne retrouveront jamais la finesse de ce huis clos janséniste.

Une date dans l’histoire du cinéma d’animation et l’un des meilleurs exemples de l’opiniâtreté, du goût du risque et de l’ambition à l’américaine.