Menu Fermer

"The face of love"

titre original "The face of love"
année de production 2013
réalisation Arie Posin
scénario Arie Posin et Matthew McDuffie
interprétation Annette Bening, Ed Harris, Robin Williams

La critique de Didier Koch

"The face of love" d’Arie Posin digresse autour de  l’impossible deuil d’une femme d’âge mûr (sublime et émouvante  Annette Bening) qui, croisant un sosie de son défunt mari (Ed Harris), se construit le rêve fou mais aussi un peu malsain de gommer l’accident tragique qui a coûté la vie à l’être aimé.

Rêve bien sûr impossible, qui laissait la place à un suspense psychologique fascinant qu’Hitchcock, sur le même thème, avait sublimé dans "Sueurs froides" et qu’Arie Posin n’effleure qu’à de rares moments d’ailleurs plutôt réussis, préférant concentrer son récit sur la lente évolution psychologique de Nikki, de son déni jusqu’à son acceptation de l’évidence : on ne peut pas remplacer un être disparu.

On est donc un peu frustré par ce parti pris de Posin qui, à plusieurs moments, laisse entrevoir une entrée dans le suspense sans jamais s’y engager. Reste le jeu des deux acteurs principaux parfaitement en symbiose, même si Ed Harris paraît par moments un peu absent. On regardera avec nostalgie une des dernières prestations de Robin Williams, qui porte sur lui les stigmates de la dépression qui le rongeait. Dommage.