Menu Fermer

"Rosemary's killer"

titre original "The Prowler"
année de production 1981
réalisation Joseph Zito
maquillage Tom Savini

La critique de Pierre

Joseph Zito : une légende pour les fans des 80's. En seulement 2 années, 1985 et 1986, le mec a réalisé, coup sur coup, "Vendredi 13 : chapitre final", puis "Portés disparus" et "Invasion U.S.A.". RESPECT. En 1981, il a déjà commis un sympathique slasher, "Rosemary's killer", qui vient de ressortir en Blu-ray.

Le pitch : le soir d'un bal étudiant dans une petite ville, un mystérieux tueur masqué se met à buter des jeunes cons.

L'histoire est d'une débilité sans nom. A un moment, j'ai même carrément arrêté de suivre ce que les personnages se racontent tellement ça n'a aucun intérêt. Par ailleurs, ça dure 90 minutes, mais ça paraît plus long. Il y a de looooooongues scènes à la lampe torche dans des endroits abandonnés, vraiment le genre de scène qui me fait ch... gravement. Et puis il y a du plagiat tous azimuts : le film ressemble à "Vendredi 13", le premier, ce qui n'est pas vraiment un compliment. La fin est ridiculement pompée sur celle de "Carrie", mais d'une telle force que c'en est embarrassant. J'ajouterai que le prowler (rôdeur en français) lui-même est, globalement, nul. On le voit, ce film a de sérieuses tares.

MAIS, et c'est là le grand titre de gloire du film, c'est Tom Savini qui opère aux effets spéciaux. Et de ce point de vue, force est de constater que les meurtres sont vraiment hallucinants tellement ils sont gores. Ça va vite, mais c'est hyper efficace. Globalement, le prowler travaille avec une fourche, instrument tout à fait adapté à ce genre de situation. Mais là où Savini a fait le job, c'est dans la scène finale, où le prowler se fait littéralement exploser la tête à coup de shotgun (Savini avait déjà fait le coup dans "Maniac"). Un mec qui se fait éclater la tête à bout portant à coup de shotgun ? Ça, faut le voir !