Menu Fermer

"Le fantôme de Milburn"

titre original "Ghost story"
année de production 1981
réalisation John Irvin
photographie Jack Cardiff
interprétation Fred Astaire, Melvyn Douglas, Douglas Fairbanks Jr., Craig Wasson

La chronique de Gilles Penso : cliquer ici.

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Un bon film avec d'excellents maquillages et le plaisir de retrouver quatre vieux acteurs.

La critique de Didier Koch

S'il n'est pas un chef-d'œuvre du film de fantômes, en partie à cause d'une intrigue plutôt prévisible, "Le fantôme de Milburn" dégage une sympathie qui ne se dément pas après chaque vision, grâce à l'ambiance que parvient à installer John Irvin épaulé par son casting de vieilles gloires jetant leur dernières forces dans la bataille.

Ce quatuor de vieux messieurs incarnés par John Houseman, Melvyn Douglas, Douglas Fairbanks Jr. et Fred Astaire imprime au film une lenteur qui, si elle peut rebuter de prime abord, finit par embarquer le spectateur, intrigué par cette "Confrérie de la Chaudrée" dont la principale occupation est de se réunir dans des salons obscurs pour se raconter des histoires de revenants à faire frémir. Et ce, juste avant d'aller dormir. Inutile de préciser que les quatre anciens camarades de lycée sont gravement perturbés quand le fantôme d'une de leurs conquêtes de jeunesse vient leur chatouiller les pieds chaque nuit.

Après la mort tragique d'un des quatre compères se jetant d'un pont, son fils, incarné par Craig Wasson, va venir se joindre au groupe de vieillards pour tenter de percer le mystère de ces cauchemars à répétition, dont on sent très vite que chacun sait trop bien ce qu'ils signifient. Rien de très original, si ce n'est le traitement choisi par Irvin, qui mise beaucoup sur le regard éberlué d'un Craig Wasson encore plus apeuré que ses hôtes pour impliquer le spectateur. Brian De Palma aura sans aucun doute remarqué la prestation de Craig Wasson dans le film de John Irvin avant de lui proposer le rôle du voyeur dans son fameux "Body double" trois ans plus tard.

"La fantôme de Milburn", assez peu apprécié de la critique, aura néanmoins fait une carrière tout à fait honorable Outre-Atlantique. Si le cœur vous en dit.