Menu Fermer

"Le convoi de la peur"

titre original "Sorcerer" *
année de production 1977
réalisation William Friedkin
scénario Walon Green, d'après le roman de Georges Arnaud
musique Tangerine Dream
interprétation Roy Scheider, Bruno Cremer, Francisco Rabal
version précédente "Le salaire de la peur", Henri-Georges Clouzot, 1953, France

* "sorcier" en français

La critique de Citizen Poulpe : cliquer ici.

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Remake très réussi du "Salaire de la peur". Le scénario devient même ici plus crédible, tout en tournant au film d'aventures. La mise en scène de Friedkin traduit bien l'atmosphère étouffante, visqueuse, menaçante de la jungle qui entoure le village maudit. Le suspense est constant et l'image, splendide.

La review de Maxime

"Le convoi de la peur" est un de ces films tombant dans l'oubli alors qu'on peut le considérer comme chef-d'œuvre.

Il m'avait marqué petit. Le revoir il y a quelques jours fut un plaisir immense. J'ai vécu un grand moment de cinéma. C'est un film d'aventure comme on n'en fait plus. Il est l'égal du film original.

Il y a plusieurs éléments qui font que ce film est une réussite. Tout d'abord, l'histoire. Ce film est en effet un remake du "Salaire de la peur" d'Henri-Georges Clouzot réalisé en 1953. Une réussite du genre, et française qui plus est. Ce film narre l'histoire de 4 mecs prêts à tout pour toucher l'argent du boulot demandé : transporter de la nitroglycérine. Mais les routes sont impraticables et les hommes défaillants. Palme d'or à Cannes l'année de sa sortie, "Le salaire de la peur" est un film de suspens parfait, mais aussi un film noir, très noir et interprété avec les tripes.

Ensuite, la présence de Roy Scheider. J'ai souvent cité cet acteur, définition ultime de la supercoolitude. Mais aussi un acteur de talent. Il est accompagné d'un casting homogène et charismatique, tout comme l'était celui du film de Clouzot.

La musique, enfin. Signée Tangerine Dream, elle est envoûtante. Le thème principal, que l'on peut entendre sur la bande annonce, est tout à la fois terriblement déprimant et totalement hypnotisant.

Ce film est peut-être l'une des moins connues des œuvres de Friedkin, mais il n'en est pas moins l'une des plus maîtrisées du réalisateur de "L'Exorciste" et "French connection". A (re)découvrir absolument.

Le convoi de la peur - GMC M211 1

Le convoi de la peur - GMC M211 1 2

Le convoi de la peur - GMC M211 2

Le convoi de la peur - GMC M211 2 2