Menu Fermer

"Le cercle noir"

Ce flic ne joue pas le jeu...

titre original "The stone killer"
année de production 1973
réalisation Michael Winner
scénario Gerald Wilson
musique Roy Budd
production Michael Winner
interprétation Charles Bronson, Martin Balsam

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Un nombre de victimes par balles impressionnant, sans compter les défenestrés et les accidentés divers. Du bon spectacle jeu de massacre.

Le moins bon des polars du duo Winner-Bronson (la critique de Pierre)

C'est sorti juste après l'extraordinaire "Le Flingueur" et juste avant le grandiose "Un justicier dans la ville", tous réalisés par le britannique Michael Winner et interprétés par Charles Bronson. Le titre est un évident pompage du "Cercle rouge", film de Melville sorti en 1970 avec lequel ce "Cercle noir" n'a aucun rapport.

Le pitch : Torrey (Bronson), un flic teigneux, est transféré à Los Angeles. Il tentera d'y déjouer un complot fomenté par un chef mafieux (Martin Balsam) qui veut prendre le pouvoir sur toutes les autres familles.

Le cercle noir - photo 3 Le cercle noir - photo 6

C'en est, mais ça le fait pas. Je m'explique. D'abord, c'en est : le grain de l'image, la musique extraordinaire de Roy Budd (connu pour avoir composé celle de "Get Carter" avec Michael Caine), le lettrage du générique, la narration épurée (rien n'est dit sur la vie personnelle des personnages ici), Bronson avec un flingue. On est bien dans un polar urbain de la grande époque, mis en boîte par des professionnels du genre. A ce titre, le premier quart d'heure est vraiment jouissif.

Le cercle noir - photo 1 Le cercle noir - photo 4

Hélas, rapidement, ça se gâte. L'histoire est complexe (la famille Tatagglia qui veut dézinguer celle de Bazini, tout en doublant les Scottopio, avec l'aide des Pattangelli). Assez vite, on n'y comprend plus rien. Le méchant (Martin Balsam) apparaît très rarement. Du coup, on perd assez rapidement les enjeux de l'enquête. Par ailleurs, pour un film pareil, ça manque d'action, ce qui est plutôt gênant.

Au final : une petite déception.

Le cercle noir - photo 8 Le cercle noir - photo 9

Michael Winner, Charles Bronson et Dino De Laurentiis sur le tournage du film