Menu Fermer

"Julie & Julia"

Meryl Streep is Julia Child, Amy Adams is Julie Powell

titre original "Julie & Julia"
année de production 2009
réalisation Nora Ephron
scénario Nora Ephron, d'après le livre éponyme de Julie Powell et le livre "My live in France" de Julia Child et Alex Prud'homme
photographie Stephen Goldblatt
musique Alexandre Desplat
interprétation Meryl Streep, Amy Adams, Stanley Tucci

La critique de Didier Koch

Nora Ephron, scénariste passée à la réalisation et décédée en 2012, était spécialisée dans la comédie romantique ("Quand Harry rencontre Sally", "Nuits blanches à Seattle"). Son dernier film est une jolie et habile adaptation du best-seller "Julie and Julia" de Julie Powell. En 2002, la jeune femme décide de construire un blog racontant son défi de réaliser en 365 jours les 534 recettes du fameux livre de Julia Child "Maîtriser l’art de la cuisine française" qui, en 1961, proposait à toutes les ménagères américaines de s’initier à la cuisine française et de réussir le « bouffe bourreguignon ».

Nora Ephron propose de manière très subtile et pour tout dire assez jouissive le suivi parallèle du parcours des deux femmes à 50 ans d’intervalle. L’une cherche à se sortir d’une forme d’aboulie qu’elle craint néfaste pour son couple par la réalisation de recettes françaises qu’elle propose à son époux et à ses amis ; l’autre est la femme d’un diplomate stationné en France dans les années 50 se découvrant une passion pour l’art culinaire au point de devenir le Raymond Oliver en jupons de l’Amérique (tous les deux ont fréquenté l’école du Cordon bleu de Paris fondée par Marthe Distel et Henri-Paul Pellaprat).

L’art culinaire est universel et intemporel quant au niveau des sensations qu’il procure et de son effet apaisant sur les mœurs, c’est ce que nous enseignent les deux femmes qui nous font passer un agréable moment grâce à une approche scénaristique originale et particulièrement fluide de Nora Ephron, elle aussi en pleine maîtrise de son art.

Il faut dire qu’avec Meryl Streep et Amy Adams ("Fighter", "The Master", "American bluff"), Nora Ephron ne courait pas beaucoup de risques sur la qualité de l’interprétation. Meryl Streep dont, selon son inclinaison, on vante ou honnit le jeu caméléon un peu à la manière d’Anthony Hopkins, est ici parfaite d’assurance et de drôlerie dans l’interprétation de cette femme gargantuesque dont elle parvient à rendre le gigantisme (elle mesurait 1,88m) et le caractère fantasque. En entendant les fous rires en falsetto de Julia Child, on s’attend parfois à voir surgir l’extravagante Zaza Napoli immortalisée par feu Michel Serrault dans "La cage aux folles". Amy Adams, sur un tout autre registre, est croquante à souhait avec son sourire mutin et lumineux qui n’est pas sans rappeler celui d’Isabelle Carré.

"Julie & Julia" n’est rien d’autre que du divertissement, mais le cinéma a aussi cette vocation.