Menu Fermer

"Good night, and good luck"

titre original "Good night, and good luck."
année de production 2005
réalisation George Clooney
scénario George Clooney
photographie Robert Elswit
montage Stephen Mirrione
interprétation David Strathairn, Jeff Daniels, Robert Downey Jr., Ray Wise, George Clooney, Frank Langella, Dianne Reeves
récompense Coupe Volpi pour David Strathairn au festival international du film de Venise 2005

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Un film engagé en faveur de la liberté de la presse qui mêle scènes reconstituées et images d'époque (McCarty). Clooney révèle là une autre facette de son talent.

La critique de Pierre

Bon, c'est irréprochable :
- le scénario est excellent et traite de thèmes importants et actuels ;
- les personnages sont très bien brossés et joués : point commun avec "Les hommes du Président", les journalistes sont montrés uniquement dans leur boulot, pas de conneries de vie privée ici ;
- la mise en scène, ambiance film d'Hitchcock, est totalement adaptée au sujet et évite tous les pièges du film à thèse (dois-je y voir une influence de Lumet dont Clooney est un fan ?) ;
- le casting est excellent (David Strathairn, Ray Wise, Frank Langella - ancien dracouilla dans un film raté de 1979).
Rien à dire.

MAIS ça manque peut-être d'une scène qui prend par les couilles. Le personnage principal est un mec discret, qui fait acte de courage l'air de rien, sans le crier sur les toits. La mise en scène s'adapte pleinement à ce mec. Du coup, à force de vouloir caler la forme sur le fond, Clooney évite certes le mélo, mais passe à côté d'un truc un peu plus viscéral. Mais bon, je chipote.

George, tu es désormais un vrai metteur en scène avec lequel il faut compter.

Edward Murrow : « This instrument can teach, it can illuminate; yes, and it can even inspire, but it can do so only to the extent that humans are determined to use it to those ends. Otherwise it is merely wires and lights in a box. »
« Cet instrument peut instruire, il peut éclairer ; oui, et il peut même inspirer, mais il ne pourra le faire que dans la mesure où les humains seront déterminés à l'employer dans ce but. Sinon, ce ne sont que des fils et des ampoules dans une boîte. »

Bande originale

Dianne Reeves, née en 1956 à Détroit (Michigan), est une chanteuse de jazz américaine connue autant pour ses prestations sur scène que pour ses albums. Avec Dee Dee Bridgewater, Diana Krall et Cassandra Wilson, elle est considérée comme l'une des plus importantes chanteuses de jazz de notre temps.

Site Internet officiel : www.diannereeves.com