Menu Fermer

"Freddy 3 : les griffes du cauchemar"

3e épisode des aventures cauchemardesques de Freddy Krueger

titre original "A nightmare on Elm street 3: dream warriors"
année de production 1987
réalisation Chuck Russell
scénario Chuck Russell, Wes Craven, Frank Darabont et Bruce Wagner
musique Angelo Badalamenti
interprétation Robert Englund, Heather Langenkamp, Craig Wasson, John Saxon, Patricia Arquette, Laurence Fishburne
épisodes précédents • "Les griffes de la nuit", Wes Craven, 1985
• "La revanche de Freddy", Jack Sholder, 1985
 
épisodes suivants • "Le cauchemar de Freddy", Renny Harlin, 1988
• "L'enfant du cauchemar", Stephen Hopkins, 1989
• "La fin de Freddy - L'ultime cauchemar", Rachel Talalay, 1991
• "Freddy sort de la nuit", Wes Craven, 1994

La chronique de Gilles Penso : cliquer ici.

La critique de Pierre

Je ne sais pas ce qui m'a pris. J'ai vu "Freddy 3" plusieurs fois : à sa sortie, puis une ou deux autres fois en vidéo. J'ai toujours trouvé ça nul. Mais je ne sais pas pourquoi, j'ai lu une ou deux critiques dans un bouquin et sur le Net, et je me suis dit qu'en fait, je devais avoir tout faux et qu'en réalité, c'était une balle. D'ailleurs, le scénar est de Wes Craven lui-même, qui reprenait les rênes après un 2 ("La revanche de Freddy") qui lui a échappé, et la mise en scène est de Chuck Russell ("L'Effaceur" et "Le Blob", quand même). Casting intéressant : Patricia Arquette, Heather Langenkamp (qui reprend le rôle de Nancy), Larry Fishburne, Craig Wasson (le peeping tom de "Body double"), John Saxon (auquel je consacrerai un sujet un jour).

Et là, j'ai fait une première connerie, je l'ai acheté. Et une seconde : je l'ai revu. Mein Gott. Déjà, la pochette du DVD aurait dû me mettre la puce à l'oreille. C'est simple : tout est mauvais. Pour la première fois de la série, Freddy est une baudruche qui enchaine les punchlines stupides. Il apparait sous les formes les plus catastrophiquement débiles qu'on puisse imaginer.

L'intrigue tourne autour de la Arquette, qu'elle a un pouvoir incroyable, celui d'attirer ses amis dans ses rêves !!!... Mon Dieu que c'est c... !!! Alors, à ce stade, on se dit qu'on aura peut-être droit à quelques moments joyeusement débiles. Franchement, même pas. L'ensemble reste vraiment au niveau 6ème. Ça n'est jamais suffisamment régressif pour être un nanar sympa, ni suffisamment sérieux et intelligent pour retenir l'attention.

Cela m'a remémoré un passage de "L'Appât" où on voit Marie Gillain, Sitruk et Putzulu aller au vidéo club et prendre "Freddy 5" : Tavernier nous disait déjà par là ce qu'il pensait du niveau intellectuel de ces films (et des jeunes, par la même occas').

"Freddy 3" rejoint donc, en dépit de son générique prometteur, le rayon des films tout simplement mauvais.

Allez, salut Freddy !