Menu Fermer

"Besoin d'amour"

titre original "Misunderstood"
année de production 1984
réalisation Jerry Schatzberg
interprétation Gene Hackman, Henry Thomas
version précédente "L'Incompris" ("Incompreso"), Luigi Comencini, 1966, Italie

La critique de Sébastien Miguel

Tarak Ben Ammar (producteur de "Rodriguez au pays des merguez" ou de "Mafia love" !) rêvait d’un remake de "Incompreso" parce qu’il avait certainement beaucoup pleuré devant le chef-d’œuvre de Comencini. Il souhaitait, aussi, faire travailler Jerry Schatzberg parce qu’il pensait que le cinéaste de "Portrait d’une enfant déchue" avait un talent considérable. C’était oublier un peu vite que les films de Schatzberg (et de Comencini) étaient d’une tristesse et d’un désespoir sans fond…

Il a donc produit ce remake et rentra presque immédiatement en conflit avec le cinéaste ! Il mutila profondément son produit (plus de 30 minutes en moins), escamota le climax final en gelant l’image lors de la réconciliation entre père et fils… en s’employant à rendre plus commercial un projet qui ne l’était pas forcément (comme "Lola Montes", "The Heretic"…) et, sans grande surprise, "Besoin d’amour" sera un désastre commercial.

S’il ne brûle pas de l’intensité foudroyante du film de Comencini, il y a là un travail subtil et brillant : la modernisation des relations entre les deux frères, bien plus opaques et réalistes que dans le film original, et l’interprétation remarquable de Gene Hackman et Henry Thomas.

Schatzberg ne retrouve pas la fougue de ses chefs-d’œuvre antérieurs ("Portrait", "L’Épouvantail"), mais "Besoin d’amour" reste (malgré les outrages de Ben Ammar) un beau film sensible.