Menu Fermer

"Batman v Superman : l'aube de la justice"

titre original "Batman v Superman: dawn of justice"
année de production 2016
réalisation Zack Snyder
interprétation Ben Affleck, Henry Cavill, Amy Adams, Jesse Eisenberg, Diane Lane,
Jeremy Irons, Laurence Fishburne, Holly Hunter, Gal Gadot, Michael Shannon

La critique de Sébastien Miguel

Subissant avec fatalisme un flot ininterrompu de produits abrutissants estampillés ‘surhomme nietzschéen’, les geeks amateurs de gros bras en collants moulants se devaient, consciemment ou non, de faire un exemple. Pour les critiques américaines (et beaucoup d’autres), ce monstrueux pachyderme numérique fit donc l’affaire.

Certes, les défauts narratifs sont parfois ahurissants (le passage post-apocalyptiques en plein milieu du film, la résolution du conflit parfaitement ridicule, le caméo imbécile d’Aquaman). La lourdeur de la mise en scène (ralentis risibles, musique pompière, violence complaisante) n’arrange pas non plus cette indigeste kouglof. Si on y rajoute une durée infernale (150 minutes), la médiocrité de l’interprétation (Henry Cavill toujours terne, Eisenberg dans un cabotinage exécrable), il est assez difficile de tempérer son agacement.

Mais Ben Affleck est un impressionnant Batman d’extrême-droite, et le top model israélien Gal Gadot est une superbe Wonder Woman. Leurs scènes de confrontation-séduction fonctionnent plutôt bien, et l'on regrette qu’elles ne constituent la matrice principale du scénario. Le climax final manifeste un indéniable savoir-faire hollywoodien, et quelques passages ne sont pas forcément désagréables (l’ouverture notamment faisant ressurgir le cauchemar du 11-Septembre).

Un mauvais film, mais pas le plus affreux sorti des usines californiennes…

Couverture du Cinefex d'avril 2016