Menu Fermer

"Witness : témoin sous surveillance"

Le premier film américain de l'australien Peter Weir

Witness - affiche

titre original "Witness"
année de production 1985
réalisation Peter Weir
scénario Earl W. Wallace et William Kelley
photographie John Seale
musique Maurice Jarre
montage Thom Noble
interprétation Harrison Ford, Kelly McGillis, Lukas Haas, Danny Glover, Viggo Mortensen
récompenses • Oscar du meilleur scénario original
• Oscar du meilleur montage
Prix Edgar Allan Poe pour Earl W. Wallace et William Kelley

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Pour son premier film à Hollywood, le génial australien Peter Weir a réussi l'exploit de se couler dans le système tout en restant lui-même. Il a accepté pour son film un canevas policier classique, pour ne pas dire banal, qu'il a illustré avec beaucoup d'efficacité. Mais il est resté lui-même en montrant, comme dans "La Dernière Vague", le choc de deux cultures vivant sur un même territoire mais ne communiquant pas entre elles. En choisissant de décrire avec minutie et amour la communauté Amish, dont les membres d'origine hollandaise vivent comme au XVIIIe siècle, il rend l'œuvre passionnante et intrigante. À Maurice Jarre, il a demandé une ambiance musicale électronique qui, comme dans "La Dernière Vague", crée un sentiment de malaise. Harrison Ford joue - très bien - le rôle de l'intrus dans ce monde insolite et Kelly McGillis, ange de douceur dans sa tenue modeste, est une parfaite Rachel.

Witness - générique