Menu Fermer

"Paiement cash"

Paiement cash - affiche

titre original "52 Pick-Up"
année de production 1986
réalisation John Frankenheimer
scénario Elmore Leonard et John Steppling, d'après son propre roman de Elmore Leonard
photographie Jost Vacano
musique Gary Chang
production Menahem Golan et Yoram Globus
interprétation Roy Scheider, Ann-Margret, John Glover, Kelly Preston

Critique extraite de 50 ans de cinéma américain de Bertrand Tavernier et Jean-Pierre Coursodon

Policier brutal et teigneux qui, pour une fois, rend justice à l'univers d'Elmore Leonard (il cosigne l'adaptation de son roman avec John Steppling). Un trio de crapules stupides, incompétentes, et qui n'en donnent pas moins froid dans le dos. Un brillant retour de Frankenheimer, bien que le film soit passé inaperçu.

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Suspense habilement construit et mise en scène nerveuse et efficace. Une réussite dans le genre.

La critique de Didier Koch pour Plans Américains

Alors qu’il vient de subir un cuisant échec commercial avec "Le Pacte Holcroft", l’expérimenté John Frankenheimer est depuis quelques années un peu au creux de la vague, faute de sujets vraiment intéressants. Très séduit par "52 Pick-Up" (paru en 1974) d’Elmore Leonard, romancier américain dont l’œuvre a été l’une des plus adaptées à l’écran notamment pour des westerns ("3h10 pour Yuma" de Delmer Daves en 1957, "Hombre" de Martin Ritt en 1967), il souhaite en acquérir les droits qui sont déjà détenus par le producteur Menahen Golam via sa société Cannon. Un film, "L’Ambassadeur", en a d’ailleurs déjà été tiré, réalisé en 1984 par Jack Lee Thompson avec le cadre de son action déplacé de Détroit en Israël. Frankenheimer contacte Golan pour lui proposer sa version plus proche du roman. Le projet est sur les rails.

Le résultat, sans être un modèle du film à suspense, s’avère plutôt efficace grâce à la présence au générique de l’excellent Roy Scheider, tout à la fois très viril et onctueux, dont le visage émacié et marmoréen fascine. Mais cette histoire de chantage plutôt classique visant à piéger un notable par là où il est le plus faible (je vous laisse deviner), si elle est correctement menée, tire toute son originalité de l’un de ses méchants en la personne du trop méconnu John Glover, campant une sorte d’intellectuel déjanté au visage improbable, capable de disserter sur l’avenir du monde ou les grands auteurs tout en s’avérant être un tueur de la pire espèce.

John Frankenheimer, opportuniste, l’a bien compris et utilise à fond le cabotinage démoniaque d’un acteur qui avait déjà croisé le fer avec Roy Scheider sept ans plus tôt chez Jonathan Demme dans "Meurtres en cascade" et dont le réalisateur a eu la très bonne idée de fortement développer la participation, lui permettant d’en faire l’attraction principale de ce film relativement modeste dans ses intentions. Malin et comme souvent efficace, John Frankenheimer !

Paiement cash - générique

Paiement cash - générique