Menu Fermer

"Les Rongeurs de l'apocalypse"

« But doctor, rabbits as big and as ferocious as wolves? It is inconceivable! »

Les rongeurs de l'apocalypse - affiche

titre original "Night of the Lepus"
année de production 1972
réalisation William F. Claxton
scénario d'après le roman "The Year of the Angry Rabbit" de l'écrivain australien Russell Braddon (1964)
interprétation Stuart Whitman, Janet Leigh, DeForest Kelley

Le titre du film

Le titre choisi à l'origine était "Rabbits" (« lapins » en français), mais la MGM estima qu'il ne convenait pas à un film d'horreur. Le film fut donc intitulé "Night of the Lepus" en référence à "Night of the Living Dead" (lepus signifiant « lièvre » en français).

La critique de Sébastien Miguel pour Plans Américains

Admirable série B ultra fauchée que ces "Rongeurs de l'apocalypse", dont la nullité (débilité ?) confine à la série Z. Janet Leigh, armée d’un fusil de chasse, décide d’exterminer des lapins géants sortis du labo de quelques savants incompétents vaguement écolo.

Deux vieux fossiles de l’ancien temps soutiendront la star dans sa descente aux enfers. Sublime Stuart Whitman, qui semble se souvenir (entre deux cuites) qu’il fut magnifique chez René Clément, et qui passe de l’abattement à la consternation. Normal, c’est le héros du film…

Un grand bravo quand même pour les effets spéciaux, qui consistent la plupart du temps à filmer des lapins quelconques courants dans des décors miniatures.

Lamentable.

"Les Rongeurs de l'apocalypse" vs "Halloween"

Janet Leigh refusa que ses deux filles alors adolescentes, Kelly Curtis (16 ans) et Jamie Lee Curtis (14 ans), apparaissent dans le film dans des petites rôles, parce qu'elle ne souhaitait pas qu'elles participent ou voient un film d'horreur. Six ans plus tard, Jamie Lee faisait un carton comme scream queen dans "La Nuit des masques" !

Les rongeurs de l'apocalypse - générique

FilmsFantastiques.com, L'Encyclopédie du Cinéma Fantastique
La chronique de Gilles Penso
Nanarland, le site des mauvais films sympathiques
La chronique de la rédaction