Menu Fermer

"Jeepers Creepers 2"

« Every 23rd spring, for 23 days it gets to eat. – Eat what? »

Jeepers Creepers 2 - affiche

titre original "Jeepers Creepers 2"
année de production 2003
réalisation Victor Salva
scénario Victor Salva
interprétation Ray Wise, Jonathan Breck
épisode précédent "Jeepers Creepers", Victor Salva, 2001
épisode suivant "Jeepers Creepers 3", Victor Salva, 2017

La critique de Didier Koch pour Plans Américains

Le succès de "Jeepers Creepers", film de croquemitaine plutôt inventif réalisé par Victor Salva, plaidait bien sûr pour une suite, que le réalisateur s’empresse d’accepter suite à la demande d'American Zoetrope, la société de production fondée par Francis Ford Coppola. Le Creeper, qui refait surface tous les 23 ans au printemps pendant 23 jours pour se nourrir de chair fraîche, n’en n’a pas fini à la suite du premier opus qui l’avait vu s’affronter à deux jeunes étudiants coriaces partant rejoindre leurs parents en vacances.

Particulièrement gâté, il va pouvoir ici trouver ses victimes parmi les passagers d’un bus ramenant une équipe étudiante de basket après une finale de championnat gagnée. Auparavant, il se sera offert, en guise d'apéritif, le fils d’un fermier (Ray Wise), bien décidé à se venger. Le bus stoppé en pleine campagne offre une ribambelle de victimes que le Creeper choisit en fonction de l’intensité de leur peur détectée à l’odeur. Rien de très innovant, Victor Salva respectant à la lettre les canons du slasher.

Outre la remarquable photographie de Don E. FauntLeRoy, on appréciera les prises de vues du Creeper, toutes très impressionnantes, mais aussi la prestation complètement habitée et hallucinée de Ray Wise, autrefois père azimuté de Laura Palmer dans "Twin Peaks" de David Lynch, qui avait déjà travaillé avec Victor Salva sur "Powder" (1995).

Rien de bouleversant, on l’a dit, mais tout simplement du travail bien fait qui réjouira les amateurs du genre.

Ray Wise dans "Jeepers Creepers 2"