Menu Fermer

"Chicanos, chasseur de têtes"

Chicanos - affiche

titre original "Borderline"
année de production 1980
réalisation Jerrold Freedman
scénario Jerrold Freedman et Steve Kline
photographie Tak Fujimoto
musique Gil Mellé
interprétation Charles Bronson, Ed Harris

La critique de Sébastien Miguel pour Plans Américains

Un sujet irréprochable : une dénonciation de l’exploitation de l’homme par l’homme. De ce côté-là, rien à dire. Et ce choix de la part de Bronson (représentant de la droite conservatrice américaine au cinéma) n’est vraiment pas pour nous déplaire.

Par contre, une mise en scène de téléfilm, une intrigue policière artificielle (avec Ed Harris en méchant !) et des longueurs, encore des longueurs et toujours des longueurs…

Au final, une série B pleine de bonnes intentions, mais qui donne la même sensation qu’une dose massive de Propofol injectée en fin de journée. Bronson, lessivé, n’est plus que l’ombre de lui-même.

La presse de l'époque

Extraits de la critique de Alain Garsault publiée dans le no 246 de la revue Positif (septembre 1981)

La simplicité, la vraisemblance des actions, et leurs limites, rendent au héros une humanité que sa toute-puissance, son omniscience et son invincibilité lui avaient peu à peu fait perdre dans les précédents films de Bronson. Guère mieux défini que les personnages qui l'entourent, il ne possède pas de qualités extraordinaires, hormis son entêtement peut-être.
(...)
Alors que le scénario laisse attendre un grand duel, le policier triomphe rapidement et par une ruse des plus communes.
(...)
Sobre jusqu'à la réserve, Jerrold Freedman n'approfondit pas les caractères ni les situations, il porte le même regard froid sur les trafiquants et les policiers, les sentiments et les actes. À la manière des films qu'il a réalisés pour la télévision et dont on dit grand bien, "Borderline" tend vers le reportage. Les deux passages nocturnes de la frontière, grâce aux jeux de l'obscurité et de la lumière, grâce aux mouvements d'appareil et au rythme du montage, outre leur valeur plastique, ont toute l'apparence de la vérité.

Le titre original du film

"Chicanos, chasseur de têtes" fait partie de ces films avec Charles Bronson dont le titre original, ici "Borderline", commence par la même lettre que le nom de l'acteur, créant ainsi une allitération. On peut citer "L'Évadé" ("Breakout") et "Le Solitaire de Fort Humboldt" ("Breakheart Pass").