Menu Fermer

"Boire et déboires"

titre original "Blind Date"
année de production 1987
réalisation Blake Edwards
scénario Dale Launer
photographie Harry Stradling Jr.
musique Henry Mancini
interprétation Kim Basinger, Bruce Willis

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Comme "The Party" et "That's Life", "Boire et déboires" repose sur une situation unique qui se développe selon une logique implacable jusqu'à sa résolution. Contrairement à "That's Life" auquel il succède, "Boire et déboires" est un film burlesque, à prédominance slapstick, dans lequel Blake Edwards, qui crée un nouvel avatar de Clouseau en la personne de Nadia, traite, avec plus ou moins de bonheur en raison d'une invention comique inégale toutefois compensée par un rythme trépidant, plusieurs de ses thèmes de prédilection : les fantasmes du mâle américain, la prétendue respectabilité, le jeu des apparences, etc.

Critique extraite de 50 ans de cinéma américain de Bertrand Tavernier et Jean-Pierre Coursodon

Une nuit de galère à la Blake Edwards. L'infortuné Bruce Willis voit sa carrière détruite par les facéties d'une Kim Basinger trop sensible à la boisson, et sa vie menacée par l'ex-amant maladivement jaloux de la même, un John Larroquette incroyablement agressif et violent. Une profusion de gags edwardiens.