Menu Fermer

"The Brave"

titre original "The Brave"
année de production 1997
réalisation Johnny Depp
scénario d'après Gregory McDonald
musique Iggy Pop
interprétation Johnny Depp, Marlon Brando, Luis Guzmán, Frederic Forrest, Elpidia Carrillo,
Iggy Pop

La critique de Sébastien Miguel

Une nouvelle courte et poignante de Gregory McDonald. On pouvait imaginer un noir et blanc sec, une durée brève (comme dans les séries B d’antan) et une tension dramatique allant crescendo.

Hélas, Depp choisit une autre direction : une durée excessive, des couleurs chaudes, une ambiance de fête foraine artificielle et plein d’effets faciles (et souvent risibles) : l’apparition grotesque d’Iggy Pop, la scène d’amour torride sur fond de soleil couchant selznickien ou le retour du vieux sorcier indien vaguement magicien…

Depp est un peu trop Adonis (et inexpressif) en indien crucifié, mais Frederic Forrest est étonnant, et l’interprétation d’Elpidia Carrillo reste fine et touchante.

Le film a bien quelques mérites, surtout celui de dresser un portrait cauchemardesque de la marginalisation des vrais Américains (les Indiens) obligés de survivre dans des bidonvilles et d’y mourir pour quelques dollars. Marlon Brando, en paraplégique grotesque et monstrueux, est magnifique aussi.

Blessé par l’accueil négatif de quelques critiques cannoises, Depp refusa toute distribution aux Etats-Unis et abandonna la mise en scène de cinéma.

Un film raté, certes, mais en rien déshonorant.