Menu Fermer

"Sunchaser"

titre original "Sunchaser"
année de production 1996
réalisation Michael Cimino
musique Maurice Jarre
interprétation Woody Harrelson, Anne Bancroft

La critique de Sébastien Miguel

Dernier film de Michael Cimino.

Personnages antipathiques et interprétation toute en outrance. Multiples errances formelles : flash-back en noir et blanc, caméra tournant à vide (les oncologues au restaurant), aigles numériques et faux raccords lumières. Cerise sur le gâteau, Cimino nous gratifie de quelques envolées kitsch(s) totalement grotesques : Anne Bancroft en universitaire beatnik, un indien-sorcier cheap et une multitude de plans sur les poitrines voluptueuses des bimbos en tout genre (femmes de médecins, serveuses…).

Par moments, l’ombre du maître resurgit au détour de quelques plans sur le grand Canyon, d’une course folle entre une vieille Cadillac et une horde de chevaux sauvages. Dans ces scènes, c’est vrai, on retrouve le Cimino tant aimé. Principalement celui du "Canardeur", son premier (et meilleur ?) film. Mais les beaux moments sont peu nombreux et ne parviennent jamais à sauver "Sunchaser" du naufrage.

A la poursuite d’un hypothétique succès, Cimino a tout accepté : un script inepte, un happy end et même Maurice Jarre…

Le résultat est catastrophique.