Menu Fermer

"Pearl Harbor"

titre original "Pearl Harbor"
année de production 2001
réalisation Michael Bay
scénario Randall Wallace
photographie John Schwartzman
musique Hans Zimmer
production Michael Bay et Jerry Bruckheimer
interprétation Ben Affleck, Josh Hartnett, Kate Beckinsale, Jon Voight, Cuba Gooding Jr., Alec Baldwin, Tom Sizemore, Jennifer Garner, Mako
 
récompense Oscar du meilleur montage de son

Le titre du film

Il fait référence à l'attaque surprise menée par les forces aéronavales japonaises, le 7 décembre 1941, contre la base navale américaine de Pearl Harbor située sur l’île d’Oahu de l’archipel d'Hawaï.

La critique de Sébastien Miguel pour Plans Américains

Ah, Jerry Bruckheimer... Que ferait-on sans lui ? Combien de visionnages hilarants aurions-nous manqués sans ces abominables nanars aux budgets pharaoniques : "Jours de tonnerre", "Rock", "Armageddon", "Bad boys" 1 et 2 et, surtout, cette immondice.

Désastre à tous les niveaux : scénario émasculant l’histoire (l’attaque eut lieu un dimanche à 7h50, alors le match de baseball… encore une image de propagande), interprétation effroyable (voir la séquence dans "Team America" sur Ben Affleck) et esthétique de vidéoclip d’un autre âge. Et puis, bien sûr, ces envolées nauséabondes dignes des pires pensums de propagande.

Le cocufié est canonisé, l’ami félon meurt crucifié et les femmes… des mannequins aux visages de porcelaine (dont Jennifer Gardner) mais à la présence dramatiquement désincarnée.

Le sommet du délire nationaliste est atteint lorsqu'un commandant fasciste (Alec Baldwin : grotesque, abject et terrifiant) envoie de jeunes pilotes se suicider dans un raid meurtrier et gratuit sur Tokyo. On pense soudain au répugnant "Stukas" commandé en 1941 par Joseph Goebbels…

L’une des plus infâmes superproductions jamais produites par Hollywood. Une seule chose à faire : fuir cette crétinerie et revoir le remarquable "Tora! Tora! Tora!".

Couverture du Cinefex de juillet 2001
Couverture du American Cinematographer de mai 2001
Ben Affleck, Jerry Bruckheimer, Michael Bay et Josh Hartnett sur le tournage du film
Michael Bay et Jerry Bruckheimer sur le tournage du film