Menu Fermer

"Maman très chère"

titre original "Mommie dearest"
année de production 1981
réalisation Frank Perry
scénario Frank Perry
musique Henry Mancini
interprétation Faye Dunaway

Critique extraite de 50 ans de cinéma américain de Bertrand Tavernier et Jean-Pierre Coursodon

Cette évocation de Joan Crawford et des traitements quasi sadiques qu'elle aurait fait subir à sa fille adoptive Christina (le film est fondé sur le livre accusateur de cette dernière) est platement filmée et ne brille ni par la subtilité, ni par la richesse psychologique, mais l'interprétation de Faye Dunaway, dans sa grandiloquence même, est prodigieuse. Comme l'écrivait Pauline Kael, il s'agit de quelque chose de « plus profond qu'une imitation ; elle se transforme en Joan Crawford, certes, mais elle est plus Faye Dunaway que jamais ». Le film est devenu l'un des grands succès rétro de la décennie, mais comme le remarquait encore Pauline Kael, Faye Dunaway transcende le kitsch : « On ne peut s'empêcher de rire du film, mais il est impossible de rire d'elle. »